Différences entre versions de « Quatorze personnes condamnées à la prison ferme pour terrorisme au Maroc »

Sauter à la navigation Sauter à la recherche
m
bricoles
(typo norme française)
m (bricoles)
[[Fichier:Rabat sale zemmour zaer.jpg|thumb|left|210px|[[w:Rabat-Salé-Zemmour-Zaer|Rabat-Salé-Zemmour-Zaer region]]{{image credit|[[commons:user:Darwinek|Darwinek]]}}]]
{{Date|9 janvier 2010}}
Quatorze membres du groupe Fath Al Andalous (Conquête d'Andalousie) ont été condamnés à la prison ferme jeudi par la chambre criminelle chargée des affaires de terrorisme de [[w:Salé|Salé]]. Le groupe s’associeraits'associerait avec l'expulsion des [[w:Musulmans|Musulmans]] de la région d'[[w:Andalousie|Andalousie]] en [[w:Espagne|Espagne]] au quinzième siècle.
 
Selon [[w:Maghreb Arab Presse|Maghreb Arab Presse]] (MAP), la chambre à condamné le principal prévenu Rachid Zerbani à quinze ans de réclusion et à une amende de 500 000 dirhams (44 175 €), et les treize autres membres à entre quatre et dix ans pour {{citation1|constitution d'une bande criminelle en vue de préparer et commettre des actes terroristes dans le cadre d'une entreprise collective visant à porter gravement atteinte à l'ordre public par l'intimidation et la violence, financement du terrorisme, participation, fabrication et détention d'explosifs, atteinte aux valeurs sacrées et réunions publiques non autorisées}}.
 
Le groupe, qui selon MAP aurait des liens avec des organisations similaires en [[w:Algérie|Algérie]], [[w:Mauritanie|Mauritanie]], [[w:France|France]], Espagne, et d'autres pays au [[w:Moyen -Orient|Moyen-Orient]], aurait préparé des attentats aux endroits touristiques à [[w:Agadir|Agadir]] ainsi qu'à une caserne à [[w:Laayoune|Laayoune]], la ville principale de région de la [[w:Sahara Occidental|Sahara Occidental]]. Selon la police, les membres auraient obtenu des éléments électroniques et chimiques utilisés dans les bombes.
 
Depuis les [[w:2003Attentats attentatsdu 16 mai 2003 à Casablanca|attentats en 2003 à Casablanca]], qui ont tués 45 personnes, le pays aurait démantelé plus de soixante groupes similaires, avec plus de 2,000 personnes jugés et condamnées à la prison
 
{{Traduction

Menu de navigation