Second tour des législatives 2007 en France : le PS « limite la casse »

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

17 juin 2007. – Les français votent ce dimanche pour le second tour des élections législatives, pour les 467 sièges de députés restant à pourvoir. Ce sont donc 933 candidats qui étaient en lice pour la course à la députation. L'abstention record est le principal vecteur pour l'absence de triangulaire pour le second tour. Une telle abstention profite donc aux deux principaux partis politiques que sont le PS et l'UMP, lesquels se trouvent en duel.

Selon tes toutes première estimation de l'institut CSA, la gauche limiterait la « casse » en obtenant un nombre de sièges plus élevés que prévus. En effet, deux cents sièges étaient particulièrement disputés dont 85 qui devraient se jouer dans un mouchoir de poche.

Il s'agirait, sous les réserves d'usage, d'une victoire relative mais néanmoins très confortable de l'UMP qui conserverait donc la majorité absolue à la Chambre.

Quant à l'unique candidate du Front national en lice pour le second tour, Marine Le Pen obtient tout de même 41.5 % des voix, améliorant ainsi, le score du précédent candidat en 2002. Le candidat UMP, éliminé au premier tour, avait appelé à faire barrage au Front national au profit du candidat socialiste.

La participation

Selon les chiffres donnés par le ministère de l'intérieur, la participation vers midi serait très légèrement supérieure par rapport premier tour 2007 et au second tour de 2002. En tout état de cause, les premières estimations confirment l'abstention du premier tour sur une fourchette de 39,2[1] % À 39, 7 %[2].

Heures 2ème tour 2007 1er tour 2007 2ème tour 2002
12 heures 22,90 % 22,56 % 22.79 %
17 heures 49,58 % 49,28 % 46,83 %
18 h 45 heures (estimation) 60,3 % à 60,8 % 60,83 % 60,32 %

Estimation de la répartition des sièges de la future Assemblée

Partis Sièges
(estimation CSA)
Sièges
(estimation SOFRES)
UMP 309 318 (+ divers droite)
PS 224 206
PC 12 15
MODEM 2 3
VERTS 4 3
FN 0 0
MPF 2 nc
Divers droite 7 fusionné avec UMP
Nouveau centre 17 22

Selon l'institut IPSOS, ce serait entre « 340 et 380 sièges à la droite, entre 190 et 230 sièges à la gauche et 2 à 3 sièges au MoDem ».

Notes

Sources