Russie : la Cour constitutionnelle valide l'intervention militaire russe en Ossétie-du-Sud

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Vue du Kremlin

13 novembre 2008. – La Russie a rempli ses fonctions constitutionnelles en s'engageant dans le conflit osséto-géorgien, estime le président de la Cour Constitutionnelle de Russie Valeri Zorkine.

« On a du mal à croire qu'en période de paix la Russie ait été obligée de contraindre un autre État à la paix. Pas quelques personnes, pas un groupe, mais un État entier », a-t-il déclaré à Saint-Pétersbourg lors d'une conférence consacrée au quinzième anniversaire de la constitution russe.

Selon lui, la Russie a rempli ses fonctions dans le conflit perçu de manière très différente d'un bout à l'autre du monde.

« La Russie n'avait pas d'autres solutions, car il est inscrit dans la constitution que l'État doit défendre ses citoyens. Si l'on tue des civils sans qu'il n'y ait d'intervention étatique, c'est là que l'État ne remplit pas ses fonctions constitutionnelles. Il ne peut y avoir ici de double standard », a indiqué M. Zorkine.

Cet article reprend la totalité ou des extraits de la dépêche de l'agence de presse RIA Novosti Flag of Russia.svg intitulée
«  Conflit osséto-géorgien: les actions de Moscou étaient justifiées (Cour Constitutionnelle) » datée du 13 novembre 2008.

Sources