Roche accepte un compromis sur la production de « Tamiflu » par d'autres laboratoires

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Poulets pouvant porter la maladie

Voir aussi
Wikipédia
Maladie Année Pertes humaines
Grippe espagnole 1918/1919 50 millions
Grippe asiatique 1957 1 million
Grippe Hong-Kong 1968 1 million
H5N1 en cours 88

19 octobre 2005. – Le laboratoire suisse Roche a accepté mercredi d'abandonner une partie de son monopole sur la molécule de l'antiviral Tamiflu, réputé efficace contre la forme humaine de grippe aviaire.

Auparavant, les gouvernements indiens et taïwanais avaient montré leur intérêt à une production en masse, effectuée par d'autres firmes que Roche. Un laboratoire indien avait même annoncé qu'il allait, en tout illégalité, copier le médicament à bas coût, alors que les droits appartiennent encore exclusivement à la multinationale suisse.

Roche s'est donc plié à la pression de l'OMS et de l'OMC, prêts à être peu contraignants avec les génériques illégalement produits. « Nous sommes préparés à discuter de toutes les options valables, y compris l'octroi de licences secondaires » affirmait, conciliant, le chef de la section pharmaceutique.

Le laboratoire d'une renommée internationale veut en fait limiter les dégâts que causerait une cession de droits forcée, et espère continuer à faire un léger bénéfice sur la production des laboratoires extérieurs. La démarche des producteurs d'autres antiviraux potentiellement efficaces contre une pandémie n'est encore connue.

Sources