Québec : fermeture de la centrale nucléaire de Gentilly-2

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
La centrale nucléaire de Gentilly.

28 décembre 2012. – Après 29 ans de service, la seule centrale nucléaire du Québec cesse ses opérations vendredi le 28 décembre. La décision de fermer la centrale nucléaire de Gentilly-2 fait suite à un engagement électoral du Parti québécois, élu à la tête d'un gouvernement minoritaire, le 4 septembre dernier. La décision, fondée sur des motifs économiques, a été entérinée par le propriétaire-exploitant de la centrale, l'entreprise publique Hydro-Québec.

D'une puissance nette de 635 MW, la centrale, située à Bécancour dans le Centre-du-Québec, est un réacteur de type CANDU-6, qui arrivait à la fin de sa vie utile et devait être remise à neuf pour un second cycle de vie de 25 ans. Les retards et les dépassements de coûts lors de la réfection de la centrale jumelle de Point Lepreau, au Nouveau-Brunswick ainsi que les surplus anticipés d'électricité au cours de la prochaine décennie ont forcé l'entreprise à réévaluer les coûts et la nécessité des travaux, maintenant estimés à 4,3 milliards de dollars canadiens.

Les travaux de démantèlement débuteront dans les prochains jours pour s'échelonner jusqu'en 2062. La première phase, qui durera 18 mois, consistera à retirer le combustible irradié et l'eau lourde du réacteur, alors que certains systèmes de la centrale seront désactivés avant une période de dormance de 40 ans. Le combustible sera alors évacué et la centrale sera démantelée dans les années 2050 et 2060. Les travaux de démantèlement sont estimés à 1,8 milliards de dollars.

Bien qu'elle réjouisse les milieux écologistes, la fin des activités à Gentilly-2 entraînera l'abolition graduelle des 736 emplois à la centrale. Bien que les employés permanents seront reclassés dans d'autres fonctions au sein de l'entreprise, les syndicats affiliés à la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) et les milieux économiques de la Mauricie et du Centre-du-Québec déplorent la fermeture, qui va contribuer à «l'appauvrissement important au niveau de la région», rapporte le quotidien Le Nouvelliste de Trois-Rivières.

Des consultations particulières sur le déclassement de la centrale et l'utilisation du fonds de diversification économique de 200 millions de dollars, annoncé en octobre, auront lieu les 29 et 30 janvier à Québec.

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

Évènements du 28 décembre 2012

Jour suivant avant