Québec : exposition sur les peintres du Groupe de Beaver Hall au Musée des beaux-arts de Montréal

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

25 octobre 2015. – Le Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM) inaugurait cette semaine l'exposition Une modernité des années 1920 Montréal, le Groupe de Beaver Hall. L'exposition vise à faire découvrir au montréalais un groupe de peintres méconnus ayant fondé une association d'artiste en 1920 sous le nom de Groupe de Beaver Hall. Ayant pour la plupart étudié avec William Brymner, ces artistes sont les précurseurs de la peinture moderne au Québec, bien avant les années 1940 et Alfred Pellan, Paul-Émile Borduas ou l'école Automatiste.

Contrairement à la croyance générale selon laquelle le Groupe de Beaver Hall n'était constitué que de peintres féminins, le groupe est plutôt composé, à part égale, d'hommes et de femmes, « cette mixité était une première dans les associations d’artistes au Canada ». Cette croyance origine peut-être du fait qu'une première exposition consacrée au groupe en 1966, n'exposait que des œuvres des membres féminins du groupe.

Parmi les artistes présents sur les murs du musée lors de l'exposition, les visiteurs pourront voir des peintures « d’Anne Savage (1896-1971), de Lilias Torrance Newton (1896-1980), ou de Prudence Heward (1896-1947) ». Elle permettra aussi aux amateurs de voir la différence dans la représentation du paysage des artistes du Groupe de Beaver Hall et celle du Groupe des Sept, « au Québec, le genre du paysage était traditionnellement peuplé, habité, culturellement investi, signalant l’importance d’une communauté ancrée dans son passé ».

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

Évènements du 25 octobre 2015

Jour suivant avant