Québec : en 2011, 2 symboles de la ville entre tradition et modernité

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Régis Labeaume souhaite « rajeunir l'image de Québec ».

5 janvier 2011. – Un récent sondage Segma-Le Soleil souligne les lieux symboliques de la capitale de la province du Québec :

  1. le Château Frontenac et le Vieux-Québec (81%)
  2. les plaines d'Abraham (7 %)
  3. la promenade Samuel-De Champlain (5 %)
  4. le Parlement (4 %)

Le plus populaire, le château Frontenac, est très révélateur du mélange contrasté entre tradition et modernité, après la fabuleuse saga du conseiller en marketing Clotaire Rapaille, engagé à grands frais par le maire de la ville, Régis Labeaume, pour « rajeunir l'image de Québec » au lendemain des fêtes du 400e de cette vielle cité de pierre, connue pour son célèbre château, et seule ville fortifiée d'Amérique du Nord.

En deuxième position, les plaines d'Abraham font référence au vaste parc national situé en hauteur des falaises du Cap Diamand, sur les rives du fleuve St-Laurent, et théâtre de la fameuse Bataille des plaines d'Abraham en 1759. Suivant la croissance fulgurante des appareils mobiles (netbooks, lecteurs MP3, téléphones intelligents...), la Commission des Champs de Batailles nationaux (CCBN), en partenariat avec ZAP Québec, a branché en Wifi le premier parc historique national au Canada. Solidement basé sur un logiciel libre « wifidog », le système ZAP Québec permets ainsi de brancher sur le monde via le web les quelque quatre millions de visiteurs annuels.

Sources