Québec : Parcs Canada maintient sa décision concernant la fermeture du phare de Pointe-au-Père au début de septembre

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le pavillon Empress of Ireland et les bâtiments historiques à Pointe-au-Père

11 août 2012. – La décision de mettre fin aux activités touristiques au phare de Pointe-au-Père dès le début septembre est irrévocable affirme Parcs Canada. Cette décision est cependant loin de plaire aux intervenants touristiques régionaux ainsi qu'aux élus de la ville de Rimouski qui ont demandé à l'organisme fédéral de revenir sur sa décision. Cette décision est d'autant plus difficile à accepter souligne Éric Forest, le maire de Rimouski, que le gouvernement conservateur a déjà effectué de nombreuses coupures budgétaires dans les organismes fédéraux de la région.

En ce qui concerne la gestion du Lieu historique national du Canada du Phare-de-Pointe-au-Père, des discussions ont toujours lieu entre Parcs Canada et le Site historique maritime de la Pointe-au-Père (SHMP) qui gère le site depuis 1982, tel que le rapporte Radio-Canada. L'organisme fédéral, demande au SHMP de lui présenter un plan de gestion du site avant de prendre une décision définitive quant à sa gestion à long terme.

Le lieu historique national fait partie d'un complexe muséal, le SHMP, qui permet aussi aux visiteurs d'accéder aussi au musée sur l'Empress of Ireland et au sous-marin musée NCSM Onondaga. La décision finale de Parcs Canada pourrait signifier que les touristes devraient acheter deux billets pour visiter le site.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Sources[modifier | modifier le wikicode]


  • Page Québec de Wikinews Page « Québec » de Wikinews. L'actualité québécoise dans le monde.