Québec : des modifications au règlement sur les bandes riveraines de Sherbrooke accommodent les propriétaires riverains

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Des modifications au règlement sur la remise à l’état naturel des rives ont été apportées pour assurer une meilleure adoption des mesures par les propriétaires riverains.

10 juin 2021. – Le règlement municipal sur la remise à l’état naturel des rives a rencontré une vive opposition de la part des propriétaires riverains de Sherbrooke, surtout ceux ayant de plus petits terrain. Le conseil municipal y a donc apporté des ajustements.

Le règlement initial demandait aux propriétaires riverains de ramener à l’état naturel les berges sur une profondeur de 5 m pour les terrains à pente faible et sur une profondeur de 7,5 m pour les terrains à pente forte. Depuis novembre 2019, les propriétaires devaient arrêter la tonte du gazon sur la bande riveraine et y planter des arbres à tous les 4 à 6 m et des arbustes à tous les 1 à 1,5 m répartis uniformément.

Sur les terrain en pentes douces, une ouverture de 5 m était autorisée alors que, sur les terrains à forte pente, seul un sentier d'un mètre et une fenêtre de 5 m étaient autorisés.

Accommodements apportés au règlement sur la remise à l’état naturel des rives

Il y a plusieurs avantages aux rives naturalisées.

Suite à des pressions populaires, le conseil de ville de Sherbrooke a modifié le règlement :

  • Les arbres n’auront pas à être plantés uniformément sur la largeur de la berge ;
  • Les arbres existants localisés jusqu’à 10 m de la rive pourront être déduits du nombre d’arbres à planter ;
  • Si l'arrêt de la tonte du gazon près des ruisseaux permet l'établissement d'herbacées, d'arbustes et d'arbres, la plantation d'arbres pourrait ne pas être requise.

Pour les propriétaires ayant de petits terrains, moins de 20 mètres de large, et dont le bâtiment est situé à moins de 15 mètres de la rive, la plantation ne sera requise que sur une profondeur de 3 m, mais l’ouverture permise passera alors de 5 à 4 m.

« Nous avons écouté les préoccupations de notre population riveraine et, avec elle, nous avons identifié des solutions pour faciliter l’adhésion des propriétaires dans la remise à l’état naturel des rives tout en préservant les gains environnementaux attendus », explique Mme Karine Godbout, présidente du comité de l'environnement à la mairie de Sherbrooke.

Pourquoi naturaliser les rives ?

Une rive naturalisée offre des avantages écologiques importants :

  • Stabilisation des berges et réduction de l’érosion ;
  • Diminution du ruissellement et de l’apport de nutriments pouvant causer la prolifération d’algues et de cyanobactéries ;
  • Création d'un habitat pour la petite faune ;
  • Amélioration de l'habitat du poisson en apportant de l'ombre et en diminuant la température de l'eau.


Sources[modifier | modifier le wikicode]


Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

10 juin 2021

Jour suivant avant