Pakistan : au moins six morts dans le crash d'un hélicoptère, les talibans revendiquent l'attaque

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Hélicoptère de l'armée pakistanaise en mai 2002.

8 mai 2015. – Un hélicoptère transportant des diplomates étrangers, notamment les ambassadeurs de Norvège et des Philippines, s'est écrasé dans un village très reculé du nord-est du Pakistan, dans la vallée de Naltar. Les talibans pakistanais affirment ce vendredi avoir abattu l'hélicoptère à l'aide d'un missile air-sol et explique avoir voulu visé le Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif. Pourtant les rebelles islamistes n'ont pas de présence connue dans la zone.

La presse pakistanaise rapporte que 11 étrangers et six Pakistanais se trouvaient à bord de l'appareil, un MI-17, qui s'est écrasé sur une école avant de prendre feu.

Il aurait selon le premier bilan provisoire, au moins six morts, dont deux pilotes et quatre étrangers. Les ambassadeurs de Norvège et des Philippines, mais aussi les épouses des ambassadeurs de Malaisie et d'Indonésie figurent parmi les victimes. Un porte-parole de l'armée a ajouté que les ambassadeurs de Pologne et des Pays-Bas figuraient parmi les blessés. Les victimes faisaient partie d'une délégation de diplomates et de journalistes qui se rendait dans la région à bord de trois hélicoptères lorsque l'un des hélicoptères s'est écrasé sur une école locale à l'atterrissage. L'école aurait pris feu après le crash. Sur Twitter, le quotidien anglophone indien Hindustan Times diffuse la photographie des ambassadeurs de Norvège et des Philippines tués lors de l'accident.

L'ambassadrice de France au Pakistan, Martine Dorance, faisait partie de cette délégation venue visiter des projets financés par la communauté internationale, mais elle ne se trouvait pas l'hélicoptère qui s'est écrasé, selon des sources proches du dossier.

Plusieurs témoins affirment que l'école a pris feu à la suite de la collision : « Et il y avait des enfants à l'école au moment du crash », a dit un haut responsable d'un hôpital local, craignant que le bilan s'alourdisse.

« On nous a demandé d'envoyer le plus d'ambulances possibles sur les lieux car la situation est urgente », a ajouté ce responsable, précisant que les membres de la délégation, partie ce vendredi matin de la capitale Islamabad, avaient été évacués vers l'hôpital militaire de Gilgit, la principale ville de cette région perchée dans les contreforts de l'Himalaya.

Les diplomates devaient rencontrer, plus tard en journée à Gilgit, le Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif. Ce dernier, qui se dirigeait vers cette ville au moment du crash, a exprimé ses plus sincères condoléances aux victimes, et est rentré par avion à Islamabad, a déclaré son bureau.

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

Évènements du 8 mai 2015

Jour suivant avant