Ossétie du Sud : plus de 5 300 victimes lors du conflit en 2008 selon le parquet russe

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

4 juillet 2009. – Plus de 5 300 civils ont été reconnus victimes du conflit en Ossétie du Sud en août 2008, a annoncé vendredi le chef du Comité d'enquête auprès du Parquet général de Russie Alexandre Bastrykine.

« Nous avons prouvé le corps du délit : génocide et assassinat d'un grand nombre de civils. 5 315 civils en ont été reconnus victimes », a indiqué M.Bastrykine lors d'une conférence de presse à Moscou.

Selon lui, plus d'une centaine de juges d'instruction et de procureurs participaient à l'enquête sur le terrain, et plus d'un millier de témoins ont été interrogés.

Et d'ajouter que l'usage par la Géorgie de méthodes et de moyens de guerre interdits avait également été prouvé.


Cet article reprend la totalité ou des extraits de la dépêche de l'agence de presse RIA Novosti Flag of Russia.svg intitulée
«  Ossétie du Sud : plus de 5.300 victimes de l'agression géorgienne (Parquet) » datée du 3 juillet 2009.

Sources