Ossétie du Sud : 17 000 réfugiés en Russie

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Tskhinvali, capitale de l'Ossétie du Sud

15 août 2008. – La Russie a accueilli plus de 17 000 réfugiés qui ont fui la zone du conflit osséto-géorgien, selon le dernier bilan annoncé vendredi par le ministère russe des Situations d'urgence.

« Le Service fédéral des migrations a recensé plus de 17 000 réfugiés venant d'Ossétie du Sud, dont 1 706 (699 enfants) ont déjà été enregistrés en Ossétie du Nord, 777 (340) dans la région de Rostov-sur-le-Don, 1 015 (335) dans le territoire de Krasnodar, 340 (174) dans le territoire de Stavropol, 323 (157) en Kabardino-Balkarie, 172 (33) en Karatchaïevo-Tcherkessie et 170 (82) en Adyghée », lit-on dans le communiqué ministériel.

La Russie a livré au total plus de 997 tonnes de fret humanitaire dans la zone du conflit osséto-géorgien, a rappelé le ministère des Situations d'urgence.

« À Tskhinvali, cinq équipes de recherche et de sauvetage s'emploient, en collaboration avec des démineurs, à déblayer les décombres et à hospitaliser les malades. Une équipe de maîtres-chiens est également en train de localiser les gens bloqués sous les décombres », précise le document.

L'armée géorgienne est intervenue dans la nuit du 7 au 8 août dernier en Ossétie du Sud, une des deux républiques sécessionnistes qui revendiquent leur indépendance par rapport à la Géorgie. Elle a pilonné Tskhinvali, la capitale, à coups de lance-roquettes multiples Grad, détruisant la ville et tuant au moins 1 600 civils selon les estimations russes. La Russie a riposté par une opération militaire de grande envergure visant à contraindre la Géorgie à la paix, que certains responsables politiques occidentaux ont qualifiée d'usage disproportionné de la force armée.

Cet article reprend la totalité ou des extraits de la dépêche de l'agence de presse RIA Novosti Flag of Russia.svg intitulée
«  Ossétie du Sud: plus de 17.000 réfugiés recensés en Russie (Situations d'urgence) » datée du 15 août 2008.

Sources