Ossétie du Sud: l'Ukraine aurait vendu des armes à la Géorgie à la veille des hostilités

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

26 septembre 2008. – La commission provisoire d'enquête de la Rada a révélé les faits de livraisons d'armes ukrainiennes en Géorgie à la veille de l'invasion géorgienne en Ossétie du Sud début août, a annoncé le chef de la commission, Valeri Konovaliouk, du Parti des Régions, lors d'un point de presse vendredi.

« Cela témoigne du fait que la direction politique (ukrainienne) était au courant de la date de lancement de l'opération militaire géorgienne contre l'Ossétie du Sud », a indiqué le député cité par l'agence ukrainienne UNIAN.

Kiev, ne niant pas ces ventes, déclare de son côté que la Géorgie ne fait pas partie des pays auxquels il est interdit de vendre des matériels de guerre. Dans le même temps, les officiels ukrainiens rejettent les accusations selon lesquelles ces armes ont été livrées justement pour appuyer l'agression de Tbilissi.

Selon le député, ces livraisons ont été en effet réalisées en mai et juin derniers, ce qui est confirmé par des contrats. D'autre part, le matériel de guerre était vendu à la Géorgie à vil prix. « Il y a des documents confirmant l'existence de l'instruction du président (Viktor Iouchtchenko, ndlr) de vendre (à la Géorgie) une batterie moderne de missiles sol-air », a indiqué M. Konovaliouk.

Il existe également des preuves attestant que les armes destinées à la Géorgie étaient stockées dans des entrepôts militaires à Lozovaïa, dans la région de Kharkov, ravagés, fin août, par un grand incendie, a indiqué le parlementaire.

Selon le député, la commission rencontre dans ses activités des difficultés du fait que certains officiels ne réagissent pas aux invitations à prendre part à ses réunions.

Cet article reprend la totalité ou des extraits de la dépêche de l'agence de presse RIA Novosti Flag of Russia.svg intitulée
«  Ossétie du Sud: l'Ukraine a vendu des armes à la Géorgie à la veille des hostilités (commission) » datée du 26 septembre 2008.

Sources