Nus : le curé s'attaque aux vandales et du pupitre demande « moins d'omerta »

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

28 octobre 2014. – « Moins d'omerta pour combattre le vandalisme et la microcriminalité ». Dans son appel aux fidèles durant la messe de samedi, répété avec force dimanche, pendant la grande messe, don Julien Albertinelli, curé de Nus, a exprimé sa révolte du haut de son pupitre à ses paroissiens. Il les a invité à dénoncer ce qu'ils ont ont vu afin d'aider les forces de l'ordre dans leur travail.

« Jeudi dernier, tandis que nous célébrions la messe pour un de nos frères, quelqu'un s'est amusé à crever les pneus d'une dizaine de voitures appartenant aux fidèles ». Don Albertinelli a eu des paroles dures. « Il est inacceptable et absurde que le pays soit otage d'un gang de vandales » et il a ajouté « que celui qui sache parle et ne se limite pas à regarder de l'autre côté. Le territoire et la propriété d'autrui seront aussi protégés et défendus par ceux d'entre vous qui vivent en dépassant cette sorte d'omerta dictée par la peur. Cette omerta qui devient souvent un terrain adapté en raison de l'intensification de ces faits ».

Dans les mois derniers, les vols ou les tentatives de vol et les actes de vandalisme ont augmenté dans le pays. L'appel du don Albertinelli n'est pas tant une révolte à l'égard des forces de l'ordre, qui patrouillent déjà de jour et de nuit dans les rues de Nus, mais pour les résidents, pour qu'ils dénoncent ce qu'ils voient, et pour les familles, pour qu'elles ne se cachent pas la tête sous le sable. « Si votre curé, du pupitre, en arrive à dénoncer cette situation, cela veut vraiment dire que la coupe est pleine ».

Dans la dénonciation de don Albertinelli émergent des faits gravissimes : des actes de vandalisme qui créent de gravent dommages pour les familles, des personnes âgées visées et parfois poursuivies pour racket, et le cimetière pris d'assaut par les vandales.

« Quatre pneus crevés ont un coût important sur le budget des familles qui ont subi le dommage. Je ne parle pas des gens qui viennent d'ailleurs pour commettre un vol, mais des jeunes d'ici, pour ceux qui auraient l'idée de crever, en plein jour, les pneus de plus de dix voitures ».

Sources[modifier | modifier le wikicode]


Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

28 octobre 2014

Jour suivant avant