Nucléaire : les centrales nucléaires auraient empêché la mort de 1,84 million de personnes

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Centrale nucléaire de Saint-Alban dans le Rhône (France)

Publié le 21 février 2022
Deux chercheurs ont cherché à savoir si l'utilisation du nucléaire pour la production d'énergie pouvait être bénéfique pour la santé humaine et ont fait une étude en ce sens qui a été publiée dans la revue scientifique « Environmental Science & Technology ».

L'étude émane de sources considérées comme crédibles et indépendantes du « lobby nucléaire ».

Ainsi, d'après l'étude, entre 1971 et 2009, l'énergie nucléaire aurait permis de sauver la vie de 1,84 millions de personne.

Comment sont-ils arrivés au chiffre de 1,84 millions ? Ils ont cherché à mesurer le nombre de morts causé par les énergies fossiles (morts de mineurs dus aux conditions d'exploitation du charbon, ou des décès liés à la pollution) et ont ensuite analysé ces données pour savoir combien de morts il y aurait eu de plus, proportionnellement, si l'énergie produite par le nucléaire l'avait été par des énergies fossiles, comme le charbon, le pétrole ou le gaz fossile.

Ensuite, il fallait ensuite soustraire à ce chiffre le nombre de décès dont l'énergie nucléaire civile est responsable en utilisant les mêmes méthodes utilisées pour estimer le nombre de morts liées aux énergies fossiles c'est à dire en prenant en compte l'ensemble des risques liés à l'utilisation de l'énergie : des cancers dus aux radiations jusqu'aux accidents qui ont touché des travailleurs sur place.

Ils en ont conclu que l'énergie nucléaire de 1971 à 2009 a entraîné la mort de seulement 4900 personnes.

Ils ont aussi voulu estimer le nombre de morts qu'allait pouvoir éviter le nucléaire sur les 40 prochaines années (de 2010 à 2050). Ils ont estimé en se basant sur les données de l'Agence internationale de l'énergie atomique que cesser d'utiliser le nucléaire et de compenser sa production par du charbon causerait la mort de 4,39 millions à 7,04 millions de personnes. Si cette fois le nucléaire est compensé par du gaz fossile alors il y aurait entre 420 000 à 680 000 morts de plus que si le nucléaire est conservé.

Les deux chercheurs précisent quand même que l'étude possède ses incertitudes et demande à être corrélée.

Voir aussi

Sources[modifier | modifier le wikicode]

((fr))« Le nucléaire aurait empêché la mort de 1,84 million de personnes ». Huffpost4 avril 2013.

((fr))« Nuclear Power Prevents More Deaths Than It Causes ». c&en2 avril 2013.

((fr))« Prevented Mortality and Greenhouse Gas Emissions from Historical and Projected Nuclear Power ». ACS Publications15 mars 2013.

((fr))« Le nucléaire permet-il de limiter la pollution de l’air ? ». Sfen4 octobre 2020.

Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

21 février 2022

Jour suivant avant