Nucléaire : l'armée russe note une baisse d'activité sur les sites nord-coréens

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
thumbs

15 juin 2009. – La Corée du Nord a réduit son activité sur ses sites nucléaires dans le cadre des préparatifs d'un nouvel essai sous-terrain, ce qui peut avoir plusieurs significations, a annoncé lundi à RIA Novosti une source à l'Etat-major général de l'armée russe.

« Les données obtenues à l'heure actuelle, notamment par satellite, attestent que l'intensité des déplacements dans les zones des sites nucléaires a décru ces derniers jours. Cela signifie soit que les Nord-Coréens sont prêts à un nouvel essai souterrain, soit qu'ils ont décrété une pause », a indiqué l'interlocuteur de l'agence.

La source a rappelé que la Russie suivait en temps réel la situation autour des tirs de missiles et des tests nucléaires nord-coréens.

Le 25 mai, Pyongyang a procédé à un nouvel essai nucléaire souterrain, provoquant un tollé international.

Les services de renseignements américains et sud-coréens ont détecté les préparatifs de tir d'un autre missile nord-coréen sur le polygone du cap Musudan, sur la côte nord-est du pays, et à Dongchang, dans la province de Pyeongan-Bukto (nord-ouest).


Cet article reprend la totalité ou des extraits de la dépêche de l'agence de presse RIA Novosti Flag of Russia.svg intitulée
«  Nucléaire: l'armée russe note une baisse d'activité sur les sites nord-coréens » datée du 15 juin 2009.


Sources



  • Page Corée du Nord de Wikinews Page « Corée du Nord » de Wikinews. L'actualité nord-coréenne dans le monde.