Niger : le « oui » pour une nouvelle Constitution en tête, selon les premiers résultats du référendum

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Localisation du Niger

6 août 2009. – Deux jours après le référendum pour une nouvelle Constitution au Niger, le décompte des voix se poursuit. Selon le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Hamidou Moumouni, les résultats seront connus dans moins d'une semaine. Hier, la CENI a communiqué les résultats de 200 bureaux de vote sur les 19 000 qui couvrent le territoire, en annonçant un taux de participation entre 40 et 90 %. L'approbation recueille la majorité des voix, selon ce décompte.

Le gouvernement et l'opposition n'ont pas la même lecture de ce référendum, qui pourrait donner au président Tandja la possibilité de briguer un nouveau mandat. Les leaders d'opposition estiment que ces chiffres sont exagérés et que beaucoup d'électeurs se sont abstenus.

« Malgré toutes les prévisions apocalyptiques que nous avons entendues, il faut relever d'abord que le référendum s'est déroulé dans de bonnes conditions sur toute l'étendue du territoire national, excepté un petit événement de rien du tout vite circonscrit », se félicite le conseiller du président Mamadou Tandja, Gilles Ogué. « Les Nigériens sont sortis et sont exprimés, aussi bien ceux qui ont voté pour le « non » que ceux qui ont voté pour le « oui » », a-t-il ajouté.

Source


  • Page Afrique de Wikinews Page « Afrique » de Wikinews. L'actualité africaine dans le monde.