Nantes : l'hypothèse de la séquestration et de l'assassinat envisagée dans le cadre de la disparition d'une famille

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page actualisée Page actualisée : 21 avril 2011, 15 h 40 UTC — « Famille disparue à Nantes : plusieurs corps retrouvés dans le jardin »

Vue aérienne de la ville de Nantes

Un reste humain a été découvert ce matin par la police à Nantes, qui enquêtait dans le cadre de la « disparition inquiétante » d'une famille depuis début avril. Le procureur de Nantes, Xavier Ronsin, a parlé de « séquestration et d'assassinat ».

21 avril 2011, 11 h 00 UTC. – C'est une découverte terrible qu'ont faite les policiers ce matin à Nantes, dans la maison d'une famille dont les 6 membres n'ont plus donné de nouvelles depuis le 4 avril. Une jambe a été trouvée sous la terrasse, où le couple et ses quatre enfants — âgés de 14, 17, 19 et 20 ans — résidaient. Les premières recherches n'avaient pas fait été de traces de sang, de violence ou d'effraction. Seules quelques petites traces brunâtres, qui pourraient être du sang, ont été relevées et sont en cours d'analyse. Laurent Chavanne, directeur de la section de la Police Judiciaire Nantaise, a observé que « les armoires étaient vidées des vêtements familiaux, il n'y avait pas de détritus. Aucun matériel informatique exploitable n'a été retrouvé ». Toutes les unités centrales des ordinateurs ont en effet disparu.

D'après les témoignages recueillis, la famille aurait laissé des traces intrigantes. Ainsi, Olivier Bouissous, le directeur de l'école la Perverie Sacré Cœur, où étaient scolarisés deux des enfants, a affirmé avoir reçu une lettre la semaine dernière, indiquant que la famille partait en Australie, « à la suite d'une mutation professionnelle urgente » du père. « Ce courrier était accompagné d'un chèque pour solde de tout compte jusqu'à la fin de l'année scolaire, précise-t-il. Je ne peux rien dire de plus. Des familles qui ont des mutations professionnelles en cours d'année, ça arrive », a-t-il raconté. En outre, le père aurait « expliqué qu'il était agent secret et qu'il partait dans le cadre d'un programme de protection des témoins » à certains de ses proches, a expliqué M. Ronsin.

Le procureur a précisé que la disparition était « subite dont les explications écrites sont soit délirantes soit contradictoire, accompagnée d'un silence persistant de toute la famille que ce soit par téléphone ou par internet ». Un numéro de téléphone a été mis en place au commissariat de Nantes, pour recueillir de nouvelles informations. Il s'agit du 02-53-46-74-20.

De plus, une Golf noire, identifiée comme celle de la mère de famille, garée non loin du domicile, portait, dans le pollen qui s'était déposé, une inscription tracée à la main. « T'avais pas le droit. Tu nous manques. PK ».

Sources



  • Page France de Wikinews Page « France » de Wikinews. L'actualité française dans le monde.