Les actionnaires de Danone se plaignent de l'emballement autour de l'« affaire Danone »

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

25 juillet 2005. – Durant une semaine, une rumeur à circulée selon quoi Danone pourrait être la cible d'une OPA hostile de la part de PepsiCo. Mais le 25 juillet, PepsiCo met un coup d'arrêt à cette rumeur, en annoncçant qu'il n'avait aucun plans actuellement pour prendre le contrôle de Danone.

L'Association de défense des actionnaires minoritaires (Adam) a déplorée lundi l'« emballement » de l'ensemble de la classe politique, relayé par les médias et par les analystes financiers, prenant, selon l'Adam des rumeurs pour argent comptant.

Sa présidente, Mme Neuville, a déclaré : « lorsque Pernod rachète Allied Domecq, tout le monde applaudit sur ce qui est effectivement une belle opération » en poursuivant que « monde politique s'était laissé embarquer dans un discours nationaliste, alors que ce dossier méritait une explication pédagogique ». Elle s'est de plus indigné du fait que la France donne « l'image d'un pays qui ne respecte pas les règles du jeu du marché mondial ».

L'Adam s'est également inquiété du fait que les analystes aient surestimé le bénéfice réalisé par Danone, oubliant que les revenus des bonbonnes à eau aux États-Unis avaient été largement en-deçà des prévisions du groupe.

L'association avait déposée jeudi une plainte à l'Autorité des marchés financiers (AMF) pour « manipulation des cours ». Colette Neuville espère ainsi « faire avancer l'information ». Car il y a des soupçons de manipulations sur le cours de l'action Danone, qui valait 72 euros avant la rumeur et est montée jusqu'à 90 euros.

Sources

  • ((fr)) – AFP« Danone : après la fièvre, la polémique ». Le Figaro26 juillet 2005.


    Page
  • Page France de Wikinews « France »
  • de Wikinews.