Les Nations Unies lancent un appel de fonds de 16 millions de dollars pour répondre à la crise alimentaire au Niger

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

22 mai 2005. – 20 mai 2005 – Les Nations Unies lancent un appel à contribution de 16,2 millions de dollars pour répondre à la crise alimentaire qui sévit au Niger. Une « crise silencieuse » se développe dans ce pays qui connaît des taux de malnutrition parmi les plus élevés de la région et où 63% de la population vit avec moins d'un dollar par jour, alerte l'ONU.

Les Nations Unies ont lancé un appel à contribution de 16,2 millions de dollars pour répondre à la crise alimentaire qui sévit au Niger, aggravée par la sécheresse et les invasions de criquets migrateurs au cours de l'année 2004, indique un communiqué du Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l'ONU (OCHA) publié le 19 mai 2005 simultanément à Niamey, Genève et New York.

« Les besoins immédiats concernent quelque 3,6 millions de personnes dispersées dans près de 4 000 villages. L'aide irait prioritairement aux enfants mal nourris en bas âge et aux femmes enceintes », précise le communiqué.

Classé parmi les pays à faible revenu et à déficit vivrier, le Niger connaît en outre des taux de malnutrition parmi les plus élevés de la région. Sur une population de 12 millions de personnes, 63% vivent avec moins d'un dollar par jour et 60% n'ont pas accès aux services sociaux de base.

Dans le contexte actuel de crise, même les cheptel de bétails sont menacés. Aussi, les fonds devront-ils assurer la survie de ces cheptels jusqu'à la distribution des fourrage. La fourniture de semence agricoles serait également essentielle au niveau communautaire.

Références