Les États-Unis empêcheront la reconnaissance mondiale de l'Abkhazie et de l'Ossétie du Sud

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

22 septembre 2009. – Hillary Clinton a promis au président géorgien Mikhaïl Saakachvili de tout faire pour empêcher la reconnaissance par d'autres pays de l'indépendance de l'Ossétie du Sud et de l'Abkhazie, a annoncé mardi aux journalistes le sous-secrétaire d'État américain Philip Gordon.

« La secrétaire d'État a clairement fait comprendre que les États-Unis ne reconnaissent pas – et n'ont aucune intention de le faire – l'indépendance de l'Ossétie du Sud et de l'Abkhazie, et a déclaré aux Géorgiens que les États-Unis continueraient d'œuvrer afin d'empêcher les autres pays de la communauté internationale de reconnaître ces républiques. Comme vous le savez, à l'heure actuelle, la Russie, le Nicaragua, le Venezuela sont les seuls à les avoir reconnues », a indiqué M.Gordon au terme d'un entretien tenu lundi à New-York entre la secrétaire d'État américain Hillary Clinton et le président géorgien Mikhaïl Saakachvili.

« Mme Clinton a fait comprendre que le but des États-Unis était de faire en sorte que les autres pays admettent que l'Ossétie du Sud et l'Abkhazie font toujours partie de la Géorgie, ce qui permettra à Tbilissi de redorer son blason et d'attirer tout ceux qui voudraient retourner en Géorgie », a précisé le sous-secrétaire d'État.


Cet article reprend la totalité ou des extraits de la dépêche de l'agence de presse RIA Novosti Flag of Russia.svg intitulée
«  Les USA empêcheront la reconnaissance mondiale de l'Abkhazie-OssétieSud (Clinton) » datée du 22 septembre 2009.

Sources