Le président iranien et le roi d'Arabie saoudite d'accord pour combattre les divisions entre les branches de l'Islam

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


5 mars 2007. – Lors de sa première visite officielle en Arabie saoudite, le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a rencontré le roi Abdallah afin de discuter de l'augmentation du nombre de conflits politiques et confessionnels dans la région, s'accordant sur le fait de se dresser contre les « plans ennemis » qui divisent le monde musulman.

Les deux dirigeants ont exprimé leur préoccupation envers les tensions intercommunautaires en Irak, craignant leur propagation dans l'ensemble du Moyen Orient.

D'après un compte-rendu de la réunion de dimanche à Riyad, émanant de l'Agence de presse saoudienne, « les deux dirigeants affirment que le plus grand danger menaçant la nation musulmane est, en ce moment, la tentative de division entre Sunnites et Chiites et que des efforts doivent être produits afin de les arrêter et de clore les rancunes ».

L'Iran est une importante puissance chiite et l'Arabie saoudite une importante puissance sunnite. Les Saoudiens ont essayé ces derniers mois d'infléchir l'influence grandissante de l'Iran, travaillant à apaiser les tensions au Liban, lorsque le Hezbollah, soutenu par l'Iran, s'opposait au gouvernement civil libanais.

Lors de son retour à Téhéran, Ahmadinejad a déclaré : « les plans mis en œuvre par les ennemis afin de diviser le monde islamique ont été discutés » et les deux hommes ont condamné ces « plans ». Il a aussi déclaré que les cas de l'Irak et des Palestiniens ont été débattus de manière « compréhensive ».

Sources