Le Canada ne se rendra pas au Mali, mais au Niger

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
États membres de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA)

14 janvier 2013. – Alors que les forces françaises se déploient au Mali, le Canada a confirmé qu'il n'y envoierait pas de troupes militaires. Cependant, il prévoit fournir de l’entraînement et de la formation aux forces du pays voisin, le Niger, puisque celui-ci devra sûrement faire face aux forces rebelles qui sévissent dans le Nord du Mali étant donné qu'il est l'un des principaux membres de l'Union économique et monétaire ouest-africaine. Le porte-parole du Commandement des Forces d'opérations spéciales du Canada (CFOSC), le major Doug MacNair, confirme que cet engagement se déroulera dans le cadre d'un exercice qui se tient annuellement dans un pays de l'Afrique de l'Ouest et qui est principalement organisé par l'United States Africa Command nommé Ex Flintlock. Le Canada a participé à l'édition de 2011 de l'Ex Flintlock et s'était engagé à participer à celle de 2012 avant qu'elle ne soit annulée. Le Canada ne programme pas d'apporter des formations aux forces maliennes et le Mali ne participe pas à l'exercice Flintlock de 2013. Ce dernier se tiendra en Mauritanie, mais des membres du CFOSC se rendront au Niger au préalable et se déplaceront avec les forces nigériennes jusqu'en Mauritanie. L'exercice ne concerne pas directement l'insurrection malienne, mais, à l'instar des éditions précédentes, a pour but de renforcer les capacités des pays œuvrant pour la sécurité de la région du Sahel dont font partis le Niger et le Mali.

Source[modifier | modifier le wikicode]

Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

Évènements du 14 janvier 2013

Jour suivant avant