Large avance du « non » dans les sondages néerlandais avant le référendum du 1er juin

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

20 mai 2005. – Plusieurs sondages récents indiquent que les électeurs néerlandais seraient majoritairement enclins à se prononce contre le traité instituant une Constitution pour l'Europe, lors du référendum consultatif organisé le 1er juin prochain, le premier jamais organisé aux Pays-Bas, et qui servira de base à une éventuelle ratification par le parlement néerlandais (les leaders des deux plus grands partis ayant indiqué leur intention de suivre la tendance dégagée lors du vote si le taux de participation dépasse le seuil de 30 % des inscrits).

Ainsi, vendredi 20 mai 2005, l'institut Interview-NSS a publié un sondage réalisé auprès d'un échantillon de 600 personnes, pour le compte de la chaine publique de télévision néerlandaise Nova. Selon les résultats de l'enquête, si le vote avait lieu aujourd'hui, le « non » obtiendrait 63 % des voix et le « oui » 37 %. Le même institut, dans sa précédente enquête, publiée une semaine plus tôt, indiquait un rapport de forces sensiblement différent, puisque les intentions de vote étaient équilibrées.

Ce même sondage laisse également prévoir un taux d'abstention élevé, puisque seules 40 % des personnes interrogées ont l'intention de participer à la consultation du 1er juin.

Un autre sondage, publié jeudi 19 mai par l'institut TNS NIPO pour le compte de la chaîne RTL Television, indiquait également une forte avance du « non », puisque celui-ci recueillait 54 % des intentions de vote, contre 27 % pour le « oui » et 19 % ne se prononçant pas.

Le même jour, l'institut Centerdate publiait sa propre enquête, montrant des proportions comparables : 50,9 % en faveur du « non », 28,6 % en faveur du « oui » et 20,5 % ne se prononçant pas.

Sources

Source anglophone
Source francophone