La Virginie fait « repentance » pour l'esclavage et la persécution contre les Amérindiens

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Localisation de la Virginie

26 février 2007. – Les deux chambres de l'Assemblée générale de Virginie (Virginia General Assembly), parlement bicaméral du commonwealth de Virginie, ont adopté à l'unanimité, samedi 24 février 2007, une résolution reconnaissant et regrettant le rôle joué par la Virginie dans l'esclavage et les maux infligés aux peuples amérindiens.

La Virginie revendique ainsi être le premier État des États-Unis à faire acte de « repentance » pour l'esclavage infligé aux noirs et les mauvais traitements subis par les Amérindiens. Un autre État, le Missouri, a parallèlement entrepris l'étude d'une résolution comparable, mais dont l'adoption devrait survenir ultérieurement.

La résolution soumise aux deux chambres du Capitole avait précédemment été adoptée par la commission des Lois de la Chambre des délégués (House of Delegates et transmise aux deux chambres le 31 janvier dernier. Elle a été soutenue, durant tout le parcours législatif, par le délégué A. Donald McEachin, président de la commission des Lois, qui se dit particulièrement concerné par son histoire familiale personnelle, puisqu'il compte parmi ses ancêtres, un esclave originaire de Caroline du Nord venu s'établir en Virginie après la fin de la guerre de Sécession.

Le bâtiment du Capitole de Virginie à Richmond, où l'Assemblée générale tint sa première réunion en octobre 1788 (non compris les réunions dans les précédentes capitales à Jamestown et Williamsburg)

M. McEachin s'est dit persuadé que, d'ici 20 ans, on retiendrait avant toute chose, de la présente législature virginienne, la seule adoption de cette résolution et s'est félicité que des gens qui, pour les uns, ont eu des ancêtres esclaves et, pour les autres, des ancêtres propriétaires, aient pu se réunir pour adopter ce texte.

La résolution a été adoptée, en lectures finales :

  • à la Chambre des délégués : par 96 voix « pour », 0 « contre », 0 abstention et 4 non-votants ;
  • au Sénat (Senate) : par 30 voix « pour », 0 « contre », 0 abstention et 10 non-votants.

L'Assemblée générale a exprimé « son profond regret pour le rôle du Commonwealth dans l'approbation de l'institution immorale de l'esclavage humain, dans les maux séculaires infligés aux peuples indigènes et dans toutes les autres formes de discrimination et d'injustice enracinés dans les préjugés et incompréhension raciaux ».

L'Assemblée a en outre choisi, à l'occasion du quatrième centenaire de la fondation du premier établissement anglais à Jamestown, d'inviter les citoyens du commonwealth de Virginie, à « se placer dans un esprit de gratitude pour les contributions apportées par des Virginiens de cultures et milieux divers aux progrès de la liberté, de la justice, de la démocratie ».

Il faut noter que si la fondation de Jamestown remonte à l'année 1607, l'arrivée des premiers esclaves dans l'ancienne colonie ne remonte qu'à l'année 1619, avec la vente, par le capitaine d'un navire hollandais, de 20 esclaves enlevés sur la côte de l'actuel Angola. Cette vente était survenue trois semaines après la création à Jamestown de la première assemblée législative jamais créée par les colons européens sur le Nouveau-Monde.

Sources

Sources anglophones
Source francophone
Source germanophone
Source hispanophone
Sources italophones