La Suisse a versé 1,5 million de francs à Hannibal Kadhafi

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
La Tribune de Genève avait publié les photos d'identité judiciaires d'Hannibal Kadhafi

4 mars 2011. – Une somme de 1,5 million de francs, déposée par la Suisse comme caution sur un compte bloqué, a été transférée à Hannibal Kadhafi alors même que l'enquête concernée n'est pas encore terminée. Le fils de Mouammar Kadhafi s'était alors engagé à utiliser cette somme à des fins humanitaires.

Cette information s'inscrit dans le cadre de la crise opposant la Suisse et la Libye à la suite de l'arrestation du fils de Mouammar Kadhafi dans un hôtel genevois, en juillet 2008, après une plainte déposée pour mauvais traitements envers deux de ses domestiques. En représailles, le gouvernement libyen avait alors arrêté deux Suisses détenus pendant plusieurs mois en otage à Tripoli.

Pendant la détention d'Hannibal Kadhafi, le quotidien genevois « La Tribune de Genève » avait publié des photos d'identité venant de la police locale. Cette affaire avait provoqué la colère des autorités libyennes qui avaient demandé l'ouverture d'une enquête visant à poursuivre en justice les responsables de cette fuite. Quelques mois plus tard, les deux pays avaient conclu un plan d'action visant à libérer les otages suisses.

C'est l'un des points de cet accord qui fait parler de lui aujourd'hui. La Suisse avait en effet versé 1,5 million de francs sur un compte en Allemagne comme « compensation ». Cette somme devait être remise à Hannibal Kadhafi si le responsable de la fuite des photos n'était pas retrouvé par la justice genevoise. Or, la totalité du montant a été versé pendant l'été 2010 sur un compte libyen, quelque jours avant le retour en Suisse du dernier otage. Le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) a reconnu avoir donné son accord pour ce versement. « À ce moment-là, on pouvait en effet présumer que le ou les responsables ne devaient pas être identifiés. Il était convenu que l'argent devait être utilisé par Hannibal Kadhafi à des fins humanitaires » a ajouté le DFAE dans une prise de position publiée jeudi soir.

Selon les responsables du département, la somme se trouvait toujours sur le compte de destination quelques jours avant le début des troubles actuels en Libye. Depuis, l'accord passé entre les deux pays a été suspendu par la Suisse.

Sources