La Russie annonce avoir ordonné la fin de l’offensive contre la Géorgie

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Dmitry Medvedev official large photo -8 brightly.jpg
Voir aussi


Ensemble des articles sur le sujet
Voir aussi Dmitri Medvedev sur


12 août 2008. – Le président russe Dmitri Medvedev a annoncé avoir ordonné l'arrêt de l'action militaire contre la Géorgie. Il l'a fait savoir mardi, alors que son homologue français Nicolas Sarkozy se trouvait à Moscou dans l'espoir d'amener la Russie à accepter une trêve qu'appuient les pays occidentaux. Ce cessez-le-feu mettrait fin à cinq jours d'intenses bombardements aériens et terrestres de l'armée russe, qui a effectué une profonde incursion en Géorgie et ce, en réponse à l'assaut des troupes géorgiennes contre les séparatistes de l'Ossétie du Sud. Les combats ont fait plus 2 000 morts et ce bilan pourrait s'alourdir selon les experts.

Dans la capitale géorgienne, le président Mikhail Saakashvili a fait état de la poursuite des raids de l'aviation russe contre des cibles géorgiennes malgré l'annonce d'un cessez-le-feu par la Russie. S'adressant à une importante foule à Tblissi, le dirigeant géorgien a dit que son pays est sous occupation étrangère et que celui-ci se retirera de la Communauté des États indépendants, qui regroupe, depuis 1991, les anciennes républiques soviétiques. La Géorgie, a-t-il dit, a été suffisamment punie pour les attaques en Ossétie du Sud.

S'exprimant à la télévision nationale, Mikhail Saakashvili a annoncé le rétablissement de la sécurité des troupes russes de maintien de la paix ainsi que des civils russophones des les régions sécessionnistes de la Géorgie qui, a-t-il dit a subi « des pertes substantielles. »

Sources