La Géorgie est libre d'accueillir des manœuvres sur son territoire estime son ministre des Affaires étrangères

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Dmitry Medvedev official large photo -8 brightly.jpg
Voir aussi


Ensemble des articles sur le sujet
Voir aussi Dmitri Medvedev sur


21 avril 2009. – Le ministère géorgien des Affaires étrangères se déclare perplexe quant à la position de Moscou sur les exercices de l'OTAN prévus pour juin prochain en Géorgie et évoque le droit du pays d'accueillir des manœuvres sur son territoire.

Les exercices militaires Cooperative Longbow/Cooperative Lancer 2009 de l'OTAN auront lieu en Géorgie du 6 mai au 1er juin, réunissant quelque 1 300 militaires de 18 pays membres de l'OTAN et de leurs partenaires. Comme il s'agit d'exercices d'état-major, ils se dérouleront sans l'utilisation d'armes ni de matériel de guerre.

Le président russe Dmitri Medvedev a estimé que la décision de l'OTAN d'organiser des manœuvres en Géorgie ne contribuerait pas au rapprochement entre la Russie et l'Alliance atlantique.

« État souverain et indépendant, la Géorgie est libre de tenir tout type de manœuvres sur son territoire », a affirmé mardi Zourab Katchkatchichvili, directeur du département politique du ministère géorgien des Affaires étrangères, cité par l'agence News-Georgia.

Selon lui, la position de Moscou « s'inscrit dans la logique de la politique habituelle russe ».

« Il est étrange que la Russie n'ait soulevé cette question que récemment », a constaté M. Katchkatchichvili, rappelant que la décision d'organiser les manœuvres datait d'il y a un an.

Cet article reprend la totalité ou des extraits de la dépêche de l'agence de presse RIA Novosti Flag of Russia.svg intitulée
«  La Géorgie est libre d'accueillir des manoeuvres sur son territoire (Tbilissi) » datée du 21 avril 2009.

Sources



  • Page Géorgie de Wikinews Page « Géorgie » de Wikinews. L'actualité géorgienne dans le monde.