La Géorgie a repris le transit de gaz russe vers l'Ossétie du Sud

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Aller à : navigation, rechercher

24 janvier 2009. – « La Géorgie a repris le transit de gaz russe vers l'Ossétie du Sud interrompu le 8 août 2008, au début des hostilités osséto-géorgiennes », a annoncé samedi à RIA Novosti par téléphone une source interne au gouvernement sud-ossète.

« Le gaz doit parvenir à Tskhinvali demain », a-t-elle indiqué.

Depuis août, la Géorgie a refusé de rouvrir le transit affirmant que le gazoduc était endommagé sur le territoire sud-ossète. Moscou a déclaré de son côté que les hostilités n'avaient pas été menées dans la zone du gazoduc, proposant à Tbilissi son aide dans le rétablissement de la conduite et le déminage.

Le 22 janvier, la vice-ministre géorgienne de l'Énergie, Nino Enoukidze, a annoncé que le gaz pouvait prochainement parvenir à « la région de Tskhinvali », suite à l'élimination de tous les obstacles au transit. Selon la vice-ministre géorgienne, le tronçon du gazoduc endommagé pendant les événements d'août 2008 sur le territoire contrôlé par Tskhinvali a été rétabli par des spécialistes géorgiens, sous les garanties de sécurité accordées par les observateurs de l'UE et de l'OSCE.

Cet article reprend la totalité ou des extraits de la dépêche de l'agence de presse RIA Novosti Flag of Russia.svg intitulée
«  La Géorgie a repris le transit de gaz russe vers l'Ossétie du Sud (source) » datée du 24 janvier 2009.

Sources