L'Islande demande l'adhésion à l'Union européenne

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
L'Union Européenne et l'Islande.

20 juillet 2009. – L'Islande a demandé son adhésion à l'Union européenne vendredi. Cette demande fait suite à un vote de l'Alþingi, le parlement islandais, à 33 voix contre 28 (2 abstentions). Le projet avait été déposé par le parti Alliance social-démocrate.

L'entrée dans l'UE était l'une des promesses faites par la première ministre Jóhanna Sigurðardóttir lors de la campagne pour les élections parlementaires d'avril dernier. Si l'Islande satisfait, entres autres, aux critères de Copenhague et que la demande est acceptée, les citoyens islandais participeront à un référendum pour valider ou non l'entrée de leur pays dans l'Union européenne.

L'Islande est déjà membre de l'Espace économique européen (EEE) et avait des accords de libre commerce avec la communauté économique européenne avant la création de l'EEE en 1994.

Selon le ministre du Commerce Gylfi Magnússon, les deux principaux avantages de l'entrée dans l'Union seront le mécanisme de taux de change européen et l'adoption de l'euro. L'Islande pourrait, par ailleurs, demander une dérogation au traité de Maastricht pour ne pas devoir attendre deux ans avant d'adopter la monnaie unique.

Cependant, le vote serré de l'Alþingi reflète la division des opinions sur l'île. Les Islandais s'inquiètent d'une perte de leur indépendance et savent que 320 000 habitants ne pèseront pas lourds dans les futures décisions de l'Union européenne. Le vote du parlement a aussi vu une division au sein des partis politiques, cinq membres du mouvement des verts et de gauche, qui forme un gouvernement de coalition avec l'Alliance, s'étant opposés à la proposition.

La pêche à la baleine pourrait également freiner l'adhésion de l'Islande, ainsi que d'autres sujets liés à la pêche et à l'agriculture en général. 39 % des exportations islandaises proviennent de l'industrie piscicole, et Einar Mar Thordarson, un politologue de l'université d'Islande, prédit que la partie la plus difficile lors des négociations entre l'Islande et l'UE concernera la politique commune de la pêche.

Si la demande est acceptée à la fois par l'UE et par ses habitants, l'Islande n'intégrera pas l'Union avant plusieurs années. Arni Thor Sigurdsson, président de la commission parlementaire chargée des relations avec l'Union européenne, a déclaré que l'adhésion ne se fera pas avant 2013.

Source

((fr))Jean Quatremer« L'Islande veut adhérer à l'Union ». liberation.fr19 juillet 2009.