Irak : un général américain demande des renforts pour la province de Diyala

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Province de Diyala en Irak.

12 mai 2007. – Le commandeur militaire américain en charge des opérations dans le nord de l'Irak a indiqué hier[1] que des renforts de troupes sont nécessaires afin de juguler la violence insurectionnelle dans la province de Diyala.
« Je n'ai pas assez de soldats jusqu'à présent dans la province de Diyala afin que l'état de la sécurité évolue » a indiqué le Major général Benjamin R. Mixon, commandant de la 25e Division d'infanterie de l'US Army.
Mixon a aussi dit que les responsables du gouvernement irakien ne se mobilisent pas assez vite pour lui procurer les « armes les plus puissantes » contre les insurgés - un gouvernement qui travaille et procure les services pour le peuple.
Mixon commande la région incluant la province de Diyala, au nord de Bagdad. Elle fut l'un des berceaux de l'insurection sunnite avant les débuts de l'effondrement de la sécurité à Bagdad, et a empiré depuis que les militants s'y sont repliés afin d'éviter d'être pris dans les opérations américaines de plus en plus nombreuses dans la capitale irakienne depuis février.
Mixon possède environ 3500 soldats à Diyala et il y a environ 10 000 soldats irakiens et plusieurs milliers de policiers irakiens, avec 3 000 policiers supplémentaires prévus mais ni engagés ni entraînés encore.

Notes

Sources