Invasion russe en Ukraine : des rassemblements dans le monde entier contre la guerre

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Rassemblement à Berlin.

Publié le 25 février 2021
Berlin, Paris, Prague, Tokyo et Varsovie ont rassemblé des milliers de manifestants venus protester contre l'invasion russe en Ukraine ce jeudi 24 février 2022. Yannick Jadot et Christiane Taubira était présent à la manifestation à Paris.

Des rassemblements organisés par la diaspora ukrainienne ont également eu lieu dans les principales villes d'Occitanie : ainsi, à Marseille, ville jumelée avec Odessa en Ukraine, une cinquantaine d'Ukrainiens et quelques élus ont dénoncé l'invasion russe, tandis qu'à Toulouse, jumelée avec Kiev, le samedi 27 février entre 1500 et 1900 personnes ont manifesté leur soutien au peuple d'Ukraine[1][2].

Manifestation pro-ukrainienne à Toulouse (Occitanie) le 27 février 2022


Une centaine de personnes ont également manifesté à Strasbourg derrière une grande banderole « We stand with Ukraine ». Dans la ville alsacienne, trois bâtiments dont l'hôtel de ville, seront illuminés aux couleurs de l'Ukraine pour « témoigner de sa solidarité avec le peuple ukrainien ».

Plusieurs milliers de personnes se sont retrouvées dans les principales villes de Géorgie qui avait été elle aussi sujette à une intervention russe en 2008. Un professeur de mathématique de 61 ans venu exposer son opinion : « Poutine a attaqué non seulement l'Ukraine aujourd'hui ou la Géorgie il y a des années, mais l'idée même de liberté ».

À Prague, la capitale de la Tchéquie, les manifestants se sont dirigés vers l'ambassade de Russie en portant une grande caricature d'Hitler et de Poutine.

À Varsovie, un drapeau russe a été brûlé par un manifestant devant l'ambassade russe.

Des manifestations ont aussi eu lieu dans des villes en Russie malgré les menaces de sanctions. Quelques centaines de personnes sont venues crier leur opposition à la décision du président russe. En Russie, le simple fait de brandir une pancarte ou un panneau peut mener à une peine de prison. Au total, près de 1 700 manifestants ont été arrêtés à Moscou, Saint-Pétersbourg et d'autres villes de Russie.

Selon l'ONG OVD-Info, des manifestants ont été interpellés dans 42 villes, dont plus de la moitié à Moscou. Le ministère de l'intérieur russe a déclaré : « Nous vous rappelons que les appels à participer et la participation directe à de telles actions non autorisées entraînent de graves conséquences judiciaires ».


Sources[modifier | modifier le wikicode]

((fr))« "C'est une sorte d'obligation morale" : à Moscou, des Russes protestent contre l'invasion de l'Ukraine ». France Info24 février 2022.

((fr))« De Paris à Tokyo, des rassemblements dans le monde entier contre l'invasion russe en Ukraine ». FranceInfo24 février 2022.

((fr))« Guerre en Ukraine : près de 1 700 manifestants ont été arrêtés à Moscou, Saint-Pétersbourg et d'autres villes de Russie ». France Info24 février 2022.

((ru))« Списки задержанных в связи с акцией в против войны с Украиной 24 февраля 2022 года ». OBA-Info24 février 2022.

Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

25 février 2022

Jour suivant avant
  1. https://www.francebleu.fr/infos/international/plusieurs-milliers-de-personnes-defilent-a-toulouse-pour-soutenir-l-ukraine-1645988823
  2. https://www.agoravox.fr/actualites/international/article/occitanie-et-ukraine-l-histoire-se-240255