Interpol lance un mandat d'arrêt contre un mercenaire israélien qui entraîna des paramilitaires colombiens

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

4 avril 2007. – Interpol a émis hier (mardi 3 avril 2007) des circulaires rouges[1] contre l'ex-militaire israélien Yair Klein et deux autres mercenaires qui entraînèrent des paramilitaires et des narcotrafiquants colombiens à la fin des années 1980 et au début des années 1990.

Le mandat d'arrêt est en vigueur dans 186 pays du monde. Klein a été condamné en Colombie en février 2001 par la Cour Spécialisée de Manizales pour avoir « instruit et entretenu des camps pour participer à la formation de groupes terroristes », condamnation qui fut ratifiée par le Tribunal Supérieur de la même ville en juillet de cette même année, mais la circulaire rouge alors expédiée a expiré. Les autres mercenaires sont Melnik Ferry et Tzedaka Abraham.

Le mercenaire israélien est apparu il y a un mois lors d'une interview avec Caracol Televisión (voir lien externe), durant laquelle il a critiqué le processus de démobilisation des paramilitaires en le qualifiant de « stupidité » et que s'ils le laissaient revenir en Colombie, il serait capable de détruire la guérilla des FARC en six mois. Ces assertions sont apparemment ce qui a motivé les autorités colombiennes à soliciter de nouveau une circulaire rouge.

Notes

Lien externe

  • ((es)) "El mercenario de la muerte", vidéo de l'interview donnée par Klein à l'émission Hablando claro con la prensa de Caracol Televisión, diffusée en mars 2007 (format Windows Media).

Sources