Il n'y aura pas de réduction des livraisons de gaz à l'Allemagne

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Aller à : navigation, rechercher

2 janvier 2009. – Les livraisons de gaz russe à l'Allemagne restent stables en dépit du conflit gazier russo-ukrainien, a déclaré le porte-parole du groupe allemand E.ON Ruhrgas, Helmut Roloff, interrogé vendredi matin par la chaîne de télévision russe Vesti-24.

« Les livraisons de gaz russe nous parviennent dans leur intégralité. Nous sommes en contact permanent avec nos partenaires russes et ukrainiens, et nous contrôlons les capteurs de pression sur toute la longueur du gazoduc, de la Sibérie à l'Europe de l'Est. Tous les systèmes fonctionnent », a-t-il indiqué.

Selon M. Roloff, E.ON Ruhrgas a pris toutes les dispositions nécessaires pour faire face à une réduction des livraisons.

« Nous avons un réseau de fournisseurs très étendu: nous recevons 26 % des hydrocarbures en provenance de Norvège, des Pays-Bas et d'Allemagne même. En outre, nous avons douze aires de stockage dans tout le pays qui permettent d'alimenter nos consommateurs sans à-coups », a-t-il précisé.

Le 1er janvier, à 10h00 heure de Moscou (07h00 GMT), le géant gazier russe Gazprom a coupé ses livraisons à l'Ukraine en l'absence de contrat pour 2009. Le transit de gaz russe via l'Ukraine se poursuit à raison de 300 millions de mètres cubes par jour.

Les autorités officielles ukrainiennes avaient averti mercredi qu'elles ne garantissaient pas la fiabilité du transit de gaz russe à l'Europe, mais s'étaient par la suite ravisées promettant de garantir les livraisons conformément aux ententes antérieures.


Cet article reprend la totalité ou des extraits de la dépêche de l'agence de presse RIA Novosti Flag of Russia.svg intitulée
«  Gaz : pas de réduction des livraisons à l'Allemagne (E.ON Ruhrgas) » datée du 2 janvier 2009.

Sources



  • Page Allemagne de Wikinews Page « Allemagne » de Wikinews. L'actualité allemande dans le monde.