Hongrie : les conducteurs avec des plaques d'immatriculation étrangères paieront un prix différent pour le carburant

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Panneau routier hongrois indiquant une station-service avec également du carburant sans plomb.

Publié le 29 mai 2022
Le 27 mai 2022, un prix distinct pour le carburant a été introduit en Hongrie pour les personnes ne possédant pas des plaques d'immatriculation hongroises. Le gouvernement justifie les prix plus élevés pour les étrangers par la lutte contre le « tourisme à la pompe ».

Depuis vendredi, les Hongrois paient leur carburant aux prix réglementés par le gouvernement. En revanche, les personnes possédant des véhicules immatriculés dans d'autres pays paient au prix du marché. L'exception concerne les personnes venant d'autres pays, où le prix a également été restreint. Les moyens de transport sont vérifiés en fonction de leur plaque d'immatriculation.

La Hongrie explique cette étape par un phénomène appelé « tourisme à la pompe ». Les stations-service hongroises auraient été fréquentées par des personnes venant de l'étranger. Les prix des carburants en Hongrie sont les plus bas d'Europe.

Lors d'une conférence de presse, le chef du bureau du Premier ministre hongrois, Gergely Gulyás, n'a pas précisé si la lutte contre la recherche de carburant par des étrangers était contraire au droit de l'Union européenne.

En novembre 2021, en raison de l'inflation, le gouvernement hongrois a introduit un prix maximum pour le carburant. La limite est de 480 forints, soit environ 1,22 euro par litre pour l'essence et le diesel à 95 octanes. Actuellement, le prix moyen du carburant PB 95 est de 661 forints (1,68 euro)/l et celui du gazole de 679 forints (1,72 euro) pour les personnes venant d'autres pays.

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

29 mai 2022

Jour suivant avant