Hong Kong : l'exécutif annonce le retrait du projet de loi sur les extraditions vers la Chine

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Carrie Lam, la chef de l'exécutif hongkongais depuis 2017.

4 septembre 2019. – Carrie Lam, la chef de l'exécutif hongkongais, a annoncé ce 4 septembre, que le projet de loi sur les extraditions de suspects vers la Chine doit être retiré. Le projet de loi sur les extraditions de Hong Kong vers la Chine est à l'origine de plusieurs semaines de manifestations et d'une grave crise politique dans l'ancienne colonie britannique rétrocédée à la Chine en 1997. L'annonce a été faite à l'issue d'une réunion entre parlementaire hongkongais favorables à Pékin et des délégués du Congrès national du peuple chinois. « J'espère que cette annonce va aider la société à avancer. Nous nous devons de trouver des moyens de répondre au mécontentement », a-t-elle expliqué. Tout en dénonçant les violences des derniers mois qui ont « ébranlé les fondations » d'Hong Kong et qui ont mis la colonie « dans une situation de vulnérabilité et de danger ».

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

Évènements du 4 septembre 2019

Jour suivant avant
    Pages
  • Page Asie de Wikinews « Asie »
  •  
  • Page Chine de Wikinews « Chine »
  • de Wikinews.