Grande-Bretagne : les travaillistes en déroute lors des élections locales

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Gordon Brown, premier ministre de Grande-Bretagne.

2 mai 2008. – Selon des résultats encore partiels, les conservateurs, emmenés par leur jeune dirigeant charismatique David Cameron, remportent largement les élections locales au Pays de Galles et en Angleterre et battant largement les travaillistes de Gordon Brown qui est donné perdant pour son premier test électoral. Les projections montrent en effet que les conservateurs remporteraient 831 sièges, soit une augmentation de 148 sièges, alors que les libéraux-démocrates, avec 438 sièges, progresseraient de dix sièges. Les travaillistes, à l'inverse, perdraient 161 sièges avec un total de 603 sur les 4 102 à pourvoir. Ainsi, d'après la BBC, les conservateurs obtiendraient 44 % des voix, soit 20 % de plus que les libéraux-démocrates, eux mêmes un point devant les travaillistes, soit leur meilleur score depuis l'arrivée au pouvoir de Tony Blair en 1997.

De plus, les résultats de la ville de Londres sont encore attendus, mais pourraient bien montrer une victoire de Boris Johnson face à Ken Livinsgtone, faisant ainsi également tomber la capitale dans l'escarcelle de la droite.

Ces élections étaient considérés comme un test important pour le Parti travailliste en général, dont la cote de popularité est au plus bas depuis 20 ans, mais surtout pour le Premier ministre Gordon Brown, qui avait remplacé de Tony Blair l'an dernier sans passer par les urnes. Le Premier ministre a fait part de sa « déception » devant ce résultat : « il est évident que cela a été une nuit décevante, en fait une mauvaise nuit pour le Labour. Nous devons en tirer les leçons... Nous allons analyser ce qui s'est passé et aller de l'avant ».

Selon un professeur en sciences politiques, cette situation est due à la fois aux conservateurs qui ont fait un meilleur score que prévu et au Parti travailliste qui a battu les prévisions les plus pessimistes.

Sources