Cet article de nouvelles contient des informations de voyage

Gilets jaunes : mardi 1er janvier 2019

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimedia :

1 janvier 2019. – Cette journée des « Gilets jaunes » du mardi 1 janvier 2019 est la 46ème journée qui fait suite à la journée du 31 décembre, et tout au début, celle du samedi 17 novembre 2019.

La nouvelle année a failli commencer dramatiquement à Antibes (Alpes-Maritimes), lorsqu'un automobiliste a grièvement blessé un Gilet jaune de 24 ans vers 0h30 sur le pont d'une bretelle de la RD35 qui mène au péage n°44 de l'A8. Le conducteur a pris la fuite.

Pendant le réveillon de la Saint Sylvestre, plusieurs événements se sont déroulés :

  • à Saint-Etienne, un homme a essayé d’allumer un feu près d'un groupe de Gilets jaunes place Jean-Jaurès; L’individu a été placé en garde-à-vue;
  • à Hirson (Aisne), un Gilet jaune, qui aurait été frappé au visage, a été interpellé après avoir frappé au couteau la cuisse d'une personne de 22 ans extérieur au groupe, place Villemant;
  • à Angoulême (Charente), une bagarre a éclatée entre des Gilets jaunes et le conducteur d’une voiture BMW au rond-point de Girac à Angoulême. Les forces de l’ordre ont fait usage de grenades lacrymogènes. Trois personnes ont été interpellées;
  • à Nantes (Loire-Atlantique), le bâtiment du centre social la Petite Censive a été incendié et tagué par des croix nazis et des inscriptions anti-policiers en jaune : « mort à la Bac ». Le député Mounir Belhamiti a tweeté : « Inadmissible ! Aucune tolérance pour les auteurs de ces actes qui doivent être condamnés ! Soutien total au personnel du centre socioculturel ». François de Rugy a retweeté, en affirmant son soutien au personnel du centre;
    Quatre coups de feu ont été tirés en centre ville de la cité des Ducs;
  • à Saint-Herblain (Loire-Atlantique), une boucherie halal a été incendiée;
  • Plusieurs radars ont été neutralisés, notamment à Couzeix (Haute-Vienne), sur l’avenue de l’Europe à Montpellier, deux radars sur la RN 124 à Gimont (Gers), Dieulouard (Meurthe-et-Moselle) et un à Bazoches-sur-Vesles (RN31);
  • Dans toute la France, au moins 568 véhicules ont été incendiés, notamment :
    • en Ile-de-France : 277 véhicules :
      • en Seine-Saint-Denis, 99 voitures ont été incendiées, 31 personnes ont été interpellées et 24 placées en garde à vue;
      • dans les Yvelines : 54 voitures;
      • en Seine-et-Marne : une quinzaine de voitures et aucun rassemblement de Gilets jaunes n’a été constaté;
    • dans le Bas-Rhin :
      • à Strasbourg : 75 véhicules;
      • à Haguenau : 70 véhicules d'une casse;
    • Dans le Haut-Rhin :
      • à Mulhouse : une cinquantaine de voitures dans l'agglomération;
        • à Illzach : une dizaine de véhicules;
      • à Colmar : 6 voitures ont été incendiées et 8 individus ont été interpellés;
    • à Sedan, une voiture sur la place du Château;
    • dans le Bassin houiller : 9 véhicules;
    • à Reims, cinq véhicules;
    • à Châlons-en-Champagne (chemin de Saint-Gibrien) une seule voiture;
    • dans le Roubaisis : 9;
    • à Villenueve-d’Ascq : un véhicule incendié;
    • à Dunkerque : 2 véhicules;
    • à Calais : 2 voitures;
    • à Guînes : une voiture;
    • à Amiens : une dizaine de voiture;
    • en Seine-Maritime (Havre et Rouen) : une vingtaine de voitures;
    • à Nantes : un nombre de véhicules équivalent à celui des années précédentes a été incendié;
    • à Vannes (rue Le Menez de Kerdelleau) : cinq voitures et un scooter;
    • à Rennes : cinq véhicules;
    • à Saint-Nazaire : trois voitures et à Prézégat;
    • à Bordeaux : plusieurs voitures;
    • à Bègles : une dizaine de véhicules;
    • à Toulouse : 40 voitures;
    • à Chârost (Cher) : l'incendie d'une voiture s'est propagé sur un second véhicule;
    • en Haute-Vienne (Limoges) : plusieurs voitures;
    • en Ardèche : six véhicules;
    • dans la Drôme : une quinzaine;
      • à Valence et Romans-sur-Isère : une dizaine de véhicules;
    • dans les Bouches-du-Rhône (Marseille) : 27;
    • dans le Rhône (Lyon) : une cinquantaine de véhicules;
    • à La Seyne (Var) : sept véhicules ont été incendiés;
    • à Montpellier, dans des zones proches de l’avenue de l’Europe : vingt voitures et dix motos;
    • dans les Alpes-Maritimes : une quarantaine de voitures ont été incendiées et des véhicules de secours ont été endommagés lors des interventions.

Vers 2h30 du matin, à Nîmes, l'entrée du centre des impôts a été incendié.

À 2h39, Jean Quatremer, le correspondant de Libération à Bruxelles a twitté : « Le tweet que je RT sur l’incendie devant le Parisien a été détruit par ma consoeur car la cause reste à déterminer. Les trolls s’emparent de ce fait pour crier à la manipulation. Des destructions innombrables, une économie à l’arrêt, des agressions racistes et antisémites, des appels à renverser la République, à occuper les journaux, Ouest France empêché de paraitre et on en passe. Effectivement, on ne prête qu’aux riches ».

Vers 4h30 du matin, à Saint-Gély-du-Fesc (Hérault), le radar de la RD 986 occulté depuis mi-novembre à l'aide de bandes adhésives a été incendié.

Ce matin, le radar d’Évron (Mayenne) a été peint en orange puis mis en vente pour 50 € sur le site internet Le Bon Coin. L'annonce a été supprimée dans la journée.

Les Gilets jaunes de Rouen (Seine-Maritime), via leur porte-parole François Boulo, ont écrit une lettre au président de la République Emmanuel Macron.

Au Pontet (Vaucluse), au rond-point d'Auchan près du péage d'Avignon Nord n°23 de l'A7, l’avocate Maître Sophia Albert-Salmeron est ré-intervenue à la rescousse des Gilets jaunes : « sur un terrain privé, tant que vous n’avez pas de plainte du propriétaire, vous ne pouvez pas expulser » avait-elle dit la veille. Mais le propriétaire du terrain avait annoncé aux gendarmes son intention de « déposer plainte pour occupation illicite de sa propriété ».

Selon Opinion Way, 60% des Français ne sont pas convaincus par les vœux d’Emmanuel Macron, 61% des Français soutiennent les Gilets jaunes mais seuls 49% veulent qu'ils continuent.

Sur le réseau autoroutier, quelques actions ont été recensées. Sur décision préfectorale, plusieurs échangeurs d'autoroutes ont encore été partiellement ou complètement fermés non loin des actions des Gilets jaunes :

  • l'A7 à Bollène (n°19) et Orange Sud (n°22);
  • l'A9 à Narbonne Sud (n°38) et Agde (n°24);
  • l'A50 au péage de Bandol reste fermé dans le sens Toulon/Marseille.

En Facebook live, Maxime Nicolle, alias Fly Rider a réaffirmé son intention de poursuivre la lutte. Il a comparé le mouvement actuel à la révolution de Maïdan en Ukraine lors de l'hiver 2013-2014, et a prévenu Emmanuel Macron qu'en France aussi « beaucoup de gens, prêts à perdre la vie, ne veulent plus être pacifiques parce qu'ils ont vu que tu as envoyé des flics taper leurs gosses, leurs grands-mères, leurs grands-pères, leurs frères, leurs sœurs, des femmes, des enfants ».

Est-ce que des gens préparent un soulèvement national et faire un appel aux armes puisque dans notre Marseillaise il y a « Aux armes citoyens/Formez vos bataillons »? Oui il y a des gens là, actuellement sur le territoire, qui préparent ça". "Si on peut éviter ça en France… ce serait mieux".

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

Évènements du 1er janvier 2019

Jour suivant avant
    Page
  • Page France de Wikinews « France »
  • de Wikinews.