George W. Bush recherche de meilleures relations avec le Mexique et le Canada

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
George W. Bush avec Steven Harper

20 août 2007. –

Les dirigeants du Canada, des États-Unis d'Amérique et du Mexique se réuniront lundi afin de renforcer les liens entre les trois nations nord-américaines.
La réunion, appelée le « Three Amigos summit » (sommet des Trois Amis), se déroulera au Québec pendant deux jours entre le Président des États-Unis d'Amérique George W. Bush, le Premier Ministre canadien, Stephen Harper, et le Président du Mexique, Felipe Calderón. Bien sûr, ce dernier a cependant réduit sa présence en raison du danger que représente l'ouragan Dean pour la péninsule du Yucatan.
La Maison Blanche a déclaré que cette réunion ne serait pas l'occasion d'annonces majeures mais bien une opportunité de coopération entre les trois nations nord-américaines.

George W. Bush avec Felipe Calderón

« Je n'espère aucune annonce majeure » a déclaré Gordon Johndro, un porte-parole de la Maison Blanche. « Je crois que c'est une continuation des discussions de que nous avons régulièrement avec nos deux voisins les plus proches ».
Le Président Bush a remercié Steven Harper pour son intention de maintenir les troupes canadiennes en Afghanistan, bien que Harper ait montré son mécontentement sur la loi américain qui renforce les lois sur les passeports canadiens : il est fortement probable que George W. Bush ne cède pas sur ce point.
De plus, G. Bush a indiqué à F. Calderon qu'il était disposé à envoyer de l'aide des États-Unis dans le cas où l'ouragan Dean occasionnerait des problèmes majeurs. « Nous voulons être en position d'aider au mieux et de la manière la plus appropriée que nous pourrons dans le cas où Dean occasionnerait des ravages au Mexique », a indiqué Dan Fisk, un conseiller sur les affaires occidentales de la Maison Blanche.
La réunion a été dénoncée par près de 2 000 personnes qui se sont opposées à la police canadienne. Les manifestants ont commencé à jeter des pierres sur la police, qui a riposté par des gaz lacrymogènes.
Le Premier Ministre canadien a bien sûr dénoncé ces manifestations : « J'ai crû entendre que ce n'était rien. Deux cents personnes ? C'est triste ». Les trois dirigeants dineront ensemble et continueront leurs discussions mardi.

Sources