George W. Bush justifie la torture dans un entretien accordé à la BBC

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
George W. Bush, ici en 2003.

18 février 2008. – George W. Bush a justifié la pratique de diverses formes de torture contre des détenus soupçonnés de terrorisme dans une interview accordée à la BBC. Le président des États-Unis a également estimé que la simulation de noyade, ou « waterboarding », utilisée par la CIA, n'était pas une forme de torture.

Au cours de cet entretien, diffusé le 15 février 2008 dans le cadre de l’émission BBC World News America, le président des États-Unis a en outre confirmé son intention d’opposer son veto à la décision du Congrès d’interdire aux interrogateurs de la CIA le recours à la torture : « Nous ferons en sorte que nos professionnels disposent des outils nécessaires pour pouvoir faire leur travail en toute légalité. ».

Le président des États-Unis a déclaré que l’utilisation de pratiques telles que le « waterboarding », également appelé « le supplice de la baignoire » ou « le sous-marin », permet aux interrogateurs américains d’obtenir « des renseignements importants pouvant éviter de nouvelles victimes dans des attentats terroristes ».

Louise Arbour, Haute-commissaire de l'ONU aux droits de l'homme, s’était prononcée sur ce thème il y a une quinzaine de jours en soulignant que la simulation était une pratique qui « tombe sous le coup de l’interdiction de torturer » et que les personnes qui violent la Convention de l’ONU contre la torture devraient être traduites en justice.

Sources