France : un particulier poursuivi en justice pour un courrier adressé à un recteur d'académie

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

18 février 2010. – Un particulier a eu la désagréable surprise d'être convoqué par la Gendarmerie pour outrage à fonctionnaire public. Son crime, il a adressé un courrier aux propos acides en signe de protestation face au comportement d'une rectrice d'académie. C'est ce que révèle ce jour le Le Bien Public.

L'affaire prend sa source lors de la projection, dans un lycée dijonnais, d'un petit film promouvant la langue allemande. Diffusé en présence de la rectrice, cette dernière adresse de vifs reproches au professeur. La raison ? « Il n'y a pas le logo de l'académie », a-t-elle tonné avant de s'en prendre vivement au professeur devant une assistance médusée.

L'affaire n'en est pas restée là. L'un des quarante témoins a fort peu apprécié la scène. C'est alors qu'il adresse, à cette haut fonctionnaire, une lettre aux propos particulièrement vifs. Ce particulier a invité la rectrice à davantage de modération : « Quoi qu'il en soit, devant des comportements aussi caricaturalement scandaleux, je ne puis que vous conseiller, soit d'envisager une thérapie zen, soit, en cas d'échec, de prendre la présidence d'une structure dans laquelle on peut donner libre cours à son inhumanité. Pourquoi pas France Télécom ».

La missive n'a pas été du goût de la rectrice, qui a déposé une plainte pour outrage à fonctionnaire, délit pouvant coûter 7 500 euros d'amende et six mois d'emprisonnement. Abasourdi, l'intéressé a rejeté les accusations portées par la rectrice. « Il n'y a eu ni insulte, ni intention d'insulter dans ce courrier, mais le rappel d'un haut fonctionnaire à se son devoir d'exemplarité », a-t-il confié au Bien public. Selon le quotidien, le rectorat s'est refusé à tout commentaire.

Sources

  • ((fr)) – Francis Ziegelmeyer« Au “poste” pour une lettre ». Le Bien public, page 4n° 4118 février 2010.