France : les services de renseignements téléphoniques dans le collimateur de « UFC Que choisir »

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

18 juillet 2007. – L'association « UFC Que choisir » vient d'écrire un véritable réquisitoire à l'encontre des nouveaux services de renseignements téléphoniques liés au 118xxx. Cette mise en concurrence de ce service faisait à la suite d'une décision du Conseil d'État imposant un même format de numérotation.

Le magazine décrit l'actuelle système de « fiasco » dénonçant notamment le coût prohibitif des appels depuis un portable lequel « est compris entre 1,54 euro et 2,15 euros car, au tarif du 118 déjà plus cher que depuis un fixe, s'ajoute le prix d'une communication mobile au prix fort, parfois hors forfait et avec des paliers de facturation (1ère minute indivisible puis paliers de 30 secondes) comme chez Bouygues Télécom ».

En outre, le tarif est supérieur d'au moins 25 % par rapport au tarif pratiqué par le 118711, ancien numéro du 12 et ce, pour une prestation similaire.

C'est surtout l'« opacité et roublardises tarifaires, niveau de prix élevé et en augmentation continuelle » entre ces opérateurs que dénonce « UFC Que Choisir ». Ce dernier demande l'intervention de « l'Autorité de Régulation (ARCEP) de faire le ménage et en attendant appelle les consommateurs à se tourner vers le 12, c'est-à-dire le 118 711, soigneusement maintenu dans l'ombre des campagnes publicitaires. »


Sources