France : la pilule Diane-35 retirée à la vente en janvier est à nouveau autorisée par la commission européenne

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

31 juillet 2013. – La pilule Diane-35 d'abord utilisée pour traiter l'acné chez la jeune femme, est surtout connue comme étant un moyen de contraception. Elle est fabriquée par les laboratoires Bayer.

En janvier 2013, l'agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé avait suspendu la commercialisation de Diane-35 et de tous ses génériques car l'utilisation de cette pilule était dangereuse pour les femmes et était soupçonnée d'augmenter le risque de thromboses et d'embolies pulmonaires.

Hier, le 30 juillet, la commission européenne a imposé à la France la remise sur le marché de Diane-35. La commission ne nie toutefois pas le risque de thromboses : elle a donc également décidé de restreindre les prescriptions de cette pilule et de favoriser l'information sur les contre-indications, notamment celles relatives au risque « connu de thrombo-embolie ».

Hier également, l'agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé a annoncé qu'elle se conformerait à la décision européenne. Elle indique également que c'est aux laboratoires Bayer de décider ou non, la reprise de la commercialisation sur le territoire français.

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

Évènements du 31 juillet 2013

Jour suivant avant