France : deux mois de prison et un an d'inéligibilité requis contre Le Pen

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jean-Marie Le Pen en 2007

28 octobre 2010. – Deux mois de prison avec sursis et un an d'inéligibilité ont été requis à l'encontre de Jean-Marie Le Pen ainsi qu'une amende de 20 000 euros. Le président du FN est jugé pour avoir incité à la haine envers la population musulmane dans des affiches de campagne. En effet, lors de la campagne des élections régionales 2010, le mouvement de jeunesse du FN avait diffusé en Provence-Alpes-Côte d'Azur puis sur internet une affiche représentant une femme intégralement voilée à côté d'une carte de France recouverte du drapeau Algérien, sur laquelle se dressaient sept minarets en forme de missiles. « C'est une blessure qui est restée aux personnes musulmanes. La portée véritable de cette affiche, c'est maintenant qu'elle doit être jugée, en dehors de toute campagne électorale » estime l'avocat de SOS Racisme, Me Patrick Klugman. De son côté, l'avocat de la défense Me Wallerand de Saint-Just met en garde le tribunal : « Nous sommes aujourd'hui menacés par l'islamisme […] Est-ce que vous allez dire, dans votre jugement, qu'on ne peut plus montrer d'opposition à l'islamisme ? Faites très attention... » Le principal intéressé quant-à-lui, absent de son procès, ne s'est pas montré très angoissé : « Mon avocat n'aura pas trop de mal à me défendre à l'issue de la déclaration de M. Ben Laden ».

Voir aussi

Sources



  • Page France de Wikinews Page « France » de Wikinews. L'actualité française dans le monde.