France : des plaignants rouent de coups un gendarme

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Localisation de Saint-Marcelin

22 septembre 2010. – Un gendarme a été roué de coups par des plaignants samedi dernier dans la région de Saint-Marcellin dans l'Isère. Ce jour-là, trois personnes se sont présentées à la gendarmerie pour déposer une plainte : une fille de 14 ans et demi, son petit ami de 22 ans ainsi que la mère de l'adolescente.

Le planton de service aurait alors demandé plus de précisions sur l'affaire pour enregistrer la plainte. C'est alors que le ton serait monté, les plaignants accusant le gendarme de ne pas vouloir enregistrer la plainte. C'est en quittant la gendarmerie que l'adolescente aurait insulté le militaire. Ce dernier l'aurait alors suivie dans la cour et lui aurait demandé à s'expliquer dans les locaux. Ce serait en la retenant par l'épaule, que son « petit ami » aurait vu rouge. Selon la presse locale « ce dernier aurait étranglé le gendarme par derrière avec son avant-bras, le faisant chuter au sol, et le militaire aurait alors été roué de coups par les trois personnes, notamment à la tête. »

Alertés par les cris, les collègues du gendarme seraient intervenus pour dégager les protagonistes. Les agresseurs ont été placés en garde à vue puis ont été relâchés par la suite. La mère a pu partir le soir même en raison de ses problèmes de santé. Les adultes devront répondre le 13 octobre prochain de leur actes devant le tribunal correctionnel. La fille devra comparaître, quant à elle, devant le juge des enfants.

La victime souffre d'une fracture de la clavicule, d'une entorse cervicale, d'une autre à la cheville ainsi que de plusieurs contusions. Une ITT[1] de 21 jours a été prescrite.

Aucune information concernant l'objet de la plainte n'a été communiquée à la presse.

Notes

Sources


  • Page France de Wikinews Page « France » de Wikinews. L'actualité française dans le monde.