France : Ouverture du Salon international de l'aéronautique et de l'espace de Paris-Le Bourget

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
La Patrouille de France au 48e SIAE, le 21 juin 2009.

20 juin 2011. – Le 49e Salon international de l'aéronautique et de l'espace de Paris-Le Bourget (SIAE), plus connu sous les noms de Salon du Bourget ou de Paris Air Show ouvre ses portes aujourd'hui.

Organisé par le Groupement des industries françaises aéronautiques et spatiales (GIFAS), le SIAE est une des plus importantes manifestations internationales de présentation de matériels aéronautiques et spatiaux. Il se déroule à l'aéroport du Bourget, au nord-est de Paris. Il est organisé tous les deux ans (années impaires[1]), en alternance avec le Salon aéronautique de Farnborough au Royaume-Uni, et le Salon aéronautique international de Berlin (ILA) en Allemagne. Il est le premier rendez-vous de l'industrie aéronautique mondiale, juste avant celui de Farnborough.

Les journées du lundi 20 au jeudi 23 juin, comme pour les précédentes éditions, sont réservées aux visiteurs professionnels alors que le grand public sera accueilli du vendredi 24 au dimanche 26 juin.

En 2009, en pleine crise économique mondiale, la 48e édition a reçu un peu moins de visiteurs professionnels[2] mais a enregistré un beau succès public[3].

L'entrée du musée de l'air et de l'espace (MAE), au Bourget.

En 2011, pour la première fois de son histoire[4], le SIAE accueille plus de 2 100 exposants internationaux avec ses 28 pavillons internationaux et ses 140 aéronefs, dont la présence exceptionnelle de l'avion solaire Solar Impulse[5] et l'ouverture du Musée de l'air et de l'espace, le Salon du Bourget propose à ses visiteurs professionnels et grand public une expérience unique.

Le salon sera ouvert tous les jours de 9 h 30 à 18h.

Le Tigre[6] en démonstration.

Parmi ces aéronefs, une partie effectue des présentations en vol quotidiennes tous les après-midi.

Toujours spectaculaires, souvent étonnantes, les présentations aériennes constituent un des moments forts du salon et permettent aux exposants de montrer leur savoir-faire technologique et aux visiteurs de découvrir les dernières nouveautés en la matière.

Mais, outre ces présentations toujours appréciées du grand public, le SIAE est avant tout l'occasion, pour tous les intervenants de l'industrie aéronautique et spatiale, de se rencontrer et de s'informer, notamment au cours des « rendez-vous d'affaires » qui mettent en relation des acheteurs et des industriels exposants au Salon via ces rendez-vous préprogrammés selon les spécificités de chacun. Ces derniers sont accessibles à tous les acheteurs (donneurs d'ordres) à la recherche de solutions dans les domaines aéronautique et spatial ainsi qu'aux exposants du Salon fournisseurs de solutions.

De nombreuses entreprises, y compris de petits sous-traitants de l'aéronautique exposent au SIAE, notamment au « Pavillon des PME française ».

Si plus de 47 % des exposants sont Français, le monde entier est présent au SIAE, à raison de :

Le président de la République Nicolas Sarkozy a inauguré le salon dès le matin.

Malgré le temps couvert[7], les démonstrations en vol ont eu lieu, cependant, l'AirbusA380 qui était prévu n'a pas pu évoluer en raison d'une collision contre un chalet bâti à l'occasion du SIAE, ayant endommagé l'une de ses ailes, lors de manœuvres au sol dimanche, veille de l'ouverture. La compagnie aérienne Korean Air a mis à disposition un A380 de sa propre flotte afin d'en permettre la démonstration en vol.

À la suite d'un problème moteur, l'appareil militaire Airbus A400M, initialement prévu ne pourra pas, lui non plus, faire de démonstration en vol pendant toute la durée du salon Un seul vol a été effectué, en présence du chef de l'État.

Le public a néanmoins pu admirer les évolutions de 27 aéronefs de tous types, y compris un drone.

Lors de cette première journée, Airbus et Boeing[8] ont enregistré des commandes non négligeables, dont 126[9] A320 NEO, moins polluants et plus sobres que les précédentes versions. D'autres constructeurs comme ATR, Embraer et Bombardier ont aussi enregistré des commandes fermes ce jour.

À l'occasion de ce salon, EADS (Airbus) présente, en maquette et en images de synthèse, le projet d'avion hypersonique ZEHST qui devrait, à l'horizon 2050, permettre de relier Paris à Tokyo en 2h40 et Paris à New-York en 1h30 pratiquement sans polluer la terre, grâce à l'utilisation de biocarburant et à un vol de croisière dans la stratosphère (32km d'altitude).

Cette édition est aussi marquée par la venue pour la première fois d'un avionneur chinois, COMAC, dont les analystes prévoient qu'il sera à terme un très fort concurrent d'Airbus.

Le démonstrateur Eurocopter X3 prêt à décoller, lors du Salon du Bourget

Lors des présentations en vol, on peut aussi admirer la prestation d'un appareil « hybride » d'avion et d'hélicoptère : l'Eurocopter X3 [10] qui combine les possibilités de décollage et d'atterrissage vertical d'un hélicoptère à une vitesse de croisière comparable à celle d'un petit avion à hélice (de l'ordre de 430 km/h) et vient ainsi enrichir la gamme des ADAV grâce à la présence d'ailes, même si elles sont courtes, d'un empennage comparable à celui d'un avion et à l'absence de rotor de queue ; le fonctionnement différentiel des deux propulseurs permettant de s'en dispenser.

Notes

Voir aussi

Source


Wikinews
Cet article contient des éléments de journalisme de première main rédigé par un membre de Wikinews (voir la page de discussion pour plus de détails).
Ces articles peuvent être traduits en utilisant le Réseau de Traduction des Sources Primaires (WORTNET).




  • Page France de Wikinews Page « France » de Wikinews. L'actualité française dans le monde.