France : ne pouvant payer sa facture d'énergie, le fondeur Aluminium Dunkerque réduit sa production

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Aller à la navigation Aller à la recherche
L'entrée du port de Dunkerque à Loon-Plage.

Publié le 10 septembre 2022
L'explosion du prix du gaz et du prix de l’électricité ont obligé le fondeur Aluminium Dunkerque (ex-Péchiney) de Loon-Plage (Nord) à réduire sa production de -22 %. Les conséquences sur l'emploi vont impacter 650 salariés et 200 sous-traitants.

Le fondeur Aluminium Dunkerque consomme 4 TWh par an d'électricité (équivalent à la consommation de Marseille) pour produire 290 000 tonnes d'aluminium par an. Entre 70 % et 75 % de son électricité bénéficie du bouclier tarifaire Arenh (Accès régulé à l'électricité nucléaire historique), tandis que 25 % à 35 % de son électricité se fournit au tarif du marché de l'électricité qui est hors de prix. Le fondeur perd 4 000 euros pour chaque tonne d'aluminium produite. En décembre, la facture d'électricité va passer de 40 millions d'euros par mois à 150 millions d'euros par mois.

Pour éviter la faillite, le fondeur va fermer 54 de ses 264 de ses cuves d'électrolyse, pour réduire son ampérage, et ainsi diminuer sa production de -14 000 tonnes d'aluminium au quatrième trimestre jusqu'à la fin de l'année. Le fondeur va marginalement compenser cette baisse en augmentant sa production d'aluminium recyclé. Certains des 650 salariés prendront des congés ou iront en formation mais aucun ne sera en chômage partiel pour l'instant.

Le dirigeant d'Aluminium France, Cyrille Mounier, craint que s'il ne livre pas ses clients, ils iront « importer de l'aluminium chinois ». « Il faut que l'Union européenne trouve une solution pour protéger ses usines ».


Sources[modifier | modifier le wikicode]

Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

10 septembre 2022

Jour suivant avant