France : François Fillon, évoquant Bérégovoy, accusé de faire du chantage au suicide

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Francois Fillon.

31 mars 2017. – Lors de L'Émission politique du jeudi 23 mars, sur France 2, le candidat LR à la présidentielle française, François Fillon, a fait référence au suicide de Pierre Bérégovoy, Premier ministre sous François Mitterrand, survenu en 1993. Il a fait un parallèle entre les affaires qui le touchent en ce moment et celle qui avait poussé M. Bérégovoy au suicide, déclarant comprendre comment ce dernier avait pu en venir à cette extrémité.

Cette comparaison a suscité l'indignation. Ainsi, sur le plateau de l'émission, la romancière Christine Angot l'avait accusé de faire du « chantage au suicide ». Revenant lundi sur cet échange tendu dans Libération, elle a dénoncé la parole « malhonnête » du candidat. « Je n'ai pas dit qu'il était malhonnête, j'ai dit que sa parole l'était. On voit, on entend quand ça sonne faux » a-t-elle déclaré.

Ces propos ont aussi indigné Jean-Michel Bérégovoy, élu écologiste à Rouen et neveu du défunt Premier ministre, qui souhaite des excuses de la part du candidat. Selon lui, « Pierre Bérégovoy est quelqu'un qui venait du peuple. François Fillon est un type qui confond ses intérêts particuliers avec les intérêts de la France ».

Le candidat de droite à la présidentielle a cependant renouvelé sa référence au suicide de Pierre Bérégovoy lors d'un discours tenu le 27 mars à Nantes (Loire-Atlantique), auquel ont assisté 5 000 militants. « Ne me jugez pas d'après les actes d'accusation de ces nouveaux inquisiteurs, jugez-moi sur mon parcours. » a-t-il déclaré.


Sources[modifier | modifier le wikicode]

Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

Évènements du 31 mars 2017

Jour suivant avant
  • Page France de Wikinews Page « France » de Wikinews. L'actualité française dans le monde.