Fidji : le chef de l'armée indique qu'il contrôle le pays

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

3 décembre 2006. – Le chef des forces militaires, Frank Bainimarama, a annoncé qu'il contrôlait maintenant totalement les Fidji sans avoir amorcé un coup militaire. Bainimarama a indiqué que : « le premier ministre Laisena Qarase ne contrôle plus le gouvernement et à moins qu'il se mette sous ma protection il n'a nul part où vivre dans les Fidji ».

Des rumeurs indiquent que les militaires déploieront des troupes armées dans les rues de Suva la capitale. Le Commodore Bainimarama a promis : « qu'il ne sera pas kidnappé ou mis sous aucune forme de confinement, ce sera une transition pacifique. » Selon un quotidien local, le Sunday Post, des sources gouvernementales et militaires ont confirmé qu'il y aura un changement de gouvernement demain. Commodore Bainimarama mettra en place une administration intérimaire.

Le premier ministre Qarase, a quant à lui indiqué que le Commodore Bainimarama est « dérangé et instable ». En réaction Bainimarama a répondu que c'était des « actions et des mots d'un rat cerné ».

Le gouvernement et son cabinet sont cachés en dehors de Suva, mais le premier ministre assure qu'il contrôle toujours le gouvernement. En réponse, le Commodore a dit que : « Qarase devrait sortir de son trou car je tiens déjà. »

« Nous voulons la liberté de vivre avec un gouvernement démocratique et civil, un gouvernement élu par le peuple. Nous ne voulons pas un dictateur, » a indiqué M. Qarase durant une interview diffusée nationalement.

M. Qarase a dit qu'il comptait rester premier ministre pour encore quatre ans et demi puisqu'il considère que les Fidjiens ont confiance en lui.

Voir aussi

Sources