Espace : plutôt détruire les satellites hors-service que les exiler sur des orbites lointaines

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Fichier:Navstar-2.jpg
Un satellite, Navstar-2.

11 novembre 2009. – Détruire les satellites hors service en les faisant brûler dans les couches denses de l'atmosphère est plus rentable que de les mettre en orbites hautes, estime le directeur du centre de recherche du constructeur spatial russe RKK Energia Igor Khamits.

« Je trouve raisonnable de faire rentrer un satellite dans les couches denses, même si beaucoup sont terrifiés à l'idée de le voir retomber sur Terre. Cependant, rien n'atteint la surface de la planète, où presque. Tout finit par brûler dans l'atmosphère. Aussi est-il peu probable qu'un fragment de satellite ravage des constructions au sol. Et si l'on dirige ces déchets vers des régions déterminées de l'océan mondial, leur retour sur la terre ne présentera aucun danger », a-t-il déclaré mercredi aux journalistes.

Selon lui, la tendance à se débarrasser des déchets spatiaux en les plaçant sur des orbites lointaines serait un « mauvais service » rendu aux générations futures. « Ces orbites pourraient être sollicitées avec le temps », a précisé l'expert.

D'après M. Khamits, « on est en train de concevoir des appareils réutilisables destinés à capturer les satellites hors-service. Il s'agit de manipulateurs mécaniques […] doués d'une intelligence primitive ». Leur mission est d'entraver l'évolution du satellite et de le ramener à l'altitude de 100 à 150 km afin de provoquer sa destruction dans l'atmosphère.

Cet article reprend la totalité ou des extraits de la dépêche de l'agence de presse RIA Novosti Flag of Russia.svg intitulée
«  Espace: plutôt détruire les satellites en vol que les exiler sur de lointaines orbites (expert) » datée du 11 novembre 2009.

Sources


  • Page Russie de Wikinews Page « Russie » de Wikinews. L'actualité russe dans le monde.